dans

Après Locatelli et le titre, Odendaal au guidon

C’est l’une des motos les plus convoitées du championnat du monde Supersport : la Yamaha R6 du BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team.

A son guidon, Randy Krummenacher et Andrea Locatelli ont remporté le titre sur les deux dernières saisons, 2019 et 2020 respectivement. Après une année de domination, Andrea Locatelli monte en WorldSBK en 2021. Pour le remplacer, la structure Evan Bros Racing a décidé de miser sur Steven Odendaal.

Pilote sud-africain de 27 ans, Steven Odendaal a effectué en 2020 sa première saison en WorldSSP. Aux commandes de la Yamaha R6 du EAB Ten Kate Racing, il a terminé à la 5e place du classement final.

Gros défi en vue

Prêt pour un challenge de taille en 2021, Odendaal se montre réaliste sur la situation :

Il ne sera pas facile de répéter les résultats que l’équipe a obtenus ces deux dernières années, mais nous avons certainement le potentiel pour le faire.

Steven Odendaal

Les nouveaux patrons de Steven Odendaal se montrent, eux, très optimistes :

Fabio Evangelista, boss de l’équipe : « Nous sommes très heureux d’accueillir Steven dans notre équipe. Les deux dernières saisons nous ont offert pleine satisfaction. Notre passion et notre engagement pour l’amélioration n’ont pas diminué, en fait elles ont probablement doublé. »

Mauro Pellegrini, responsable technique : « J’ai aimé Steven dès que je l’ai rencontré, en tant que personne et en tant que pilote, et je veux relever un nouveau défi avec lui. L’objectif est de se battre à nouveau pour le titre de champion du monde, en exploitant au maximum le talent dont je suis sûr qu’il dispose. La saison prochaine, nous pourrons compter sur notre expérience technique avec la Yamaha R6 et sur son expérience avec les 600cc. »

Souvenir de rodéo

Avant le WorldSSP, Steven Odendaal a également roulé en Grand Prix : il a évolué en Moto2 de 2011 à 2019, sous la forme de deux saisons complètes en 2013 et 2018, une moitié de saison en 2019 avant rupture anticipée de contrat, et quelques apparitions les autres années.

Pendant l’un de ces derniers GP, Odendaal a effectué ce joli rattrapage !

C’était lors des essais du GP de République tchèque 2019. Ça ne vous rappelle rien ?

Randy Mamola, l’auteur du célèbre rodéo à Misano en 500cc en 1985, avait commenté l’action avec humour en estimant que malgré la prouesse d’Odendaal, la médaille d’or du plus beau rattrapage restait avec lui !

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

La newsletter motto

Tech 3 à Portimao : Oliveira « em casa », Kallio à la rescousse

FSBK, Kézako ?