dans

Aprilia RSV4 2021 : toujours plus

Pure pistarde, conçue comme telle, l’Aprilia RSV4 est une référence dans le domaine. Pour cause, la belle de Noale de cherche pas de compromis. Si c’est certainement l’hypersportive la moins à l’aise sur route, c’est en revanche la machine la plus affutée sur piste.

Entre son V4 ravageur et sa partie-cycle de funambule, la RSV4 séduit dès la sortie de la pitlane, autant par ses performances que par son appétit. Et la nouvelle version en veut encore plus.  

La nouvelle RSV4 reste reconnaissable au premier coup d’œil.

La RSV4 millésime 2021 évolue sur de nombreux points, que nous vous synthétisons en cinq étapes.

1⃣ La cylindrée

Le 4 cylindres en V franchit un « step » supplémentaire en voyant sa cylindrée passer de 1 077 cm³ à 1 099 cm³. Ajoutez-y quelques opérations ciblées sur le bloc moteur – gardées secrètes pour l’instant – et un système d’échappement inédit, vous obtenez une RSV4 avec davantage de couple moteur pour une puissance maximale de 217 chevaux. Le tout étant homologué Euro5.

2⃣ L’électronique

A ceci s’associent la nouvelle unité de contrôle Magneti Marelli 11MP et une nouvelle centrale inertielle à six axes pour une exploitation optimale des performances. Ainsi l’APRC (Aprilia Performance Ride Control), soit le système électronique développé par Noale, voit ses logiques de fonctionnement affinées.

3⃣ Le châssis

La partie-cycle adopte un nouveau bras oscillant, plus léger et doté de renforts inférieurs, directement « inspiré de celui de l’Aprilia RS-GP utilisée en MotoGP » selon le constructeur. L’objectif est d’abaisser les masses et d’augmenter la stabilité du train arrière à l’accélération.

4⃣ Le design

Le nouveau dessin de la RSV4 s’inspire de celui de la petite dernière : la RS 660. Pas de gros chambardement non plus, on reconnaît l’Italienne au premier coup d’œil. Cette nouvelle conception a pour but de maximiser l’aérodynamisme. D’ailleurs, les winglets sont désormais intégrés au double carénage. Ceci afin d’optimiser la stabilité à haute vitesse tout en améliorant le refroidissement du moteur.  

5⃣ L’ergonomie

Aprilia a doté sa superbike d’un nouvel ensemble réservoir/selle, souhaitant parfaire l’intégration du pilote dans le carénage, tout en lui conférant plus d’espace à bord et une position de conduite plus naturelle et détendue. Côté ergonomie, un tableau de bord TFT plus grand et plus complet ainsi que des commandes électriques plus fonctionnelles et intuitives faciliteraient également la vie du pilote.


Une version Factory sera également commercialisée. Elle se différencie par des jantes en aluminium forgé, le système de suspensions semi-actives Öhlins Smart EC 2.0 et des étriers de frein Brembo Stylema.

Les nouvelles Aprilia RSV4 seront disponibles en concession en février.

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Maxime Pontreau

Max a intégré le magazine Sport-Bikes, pour lequel il couvre principalement le Mondial Superbike, l'Endurance et le FSBK, en 2015. Son coup de guidon lui permet également de tester pour nous quelques machines bien sympathiques... telle la Kawa ZX-10R WorldSBK de Jonathan Rea, ici en photo ! Mais son expertise ne s'arrête pas aux meilleurs pilotes et machines du monde : Max aime comprendre et décortiquer toutes les motos, un atout pour MOTTO !

La course folle de baggers revient… en mode championnat !

Le musée Ducati organise des visites guidées… virtuelles !