dans

Aprilia : place au roadster mid-size avec la Tuono 660 !

Après la sportive RS 660, Aprilia dévoile sa sœur créée avec la même base : le roadster Tuono 660 !

Avec la RS 660, la marque italienne a voulu proposer une sportive de moyenne cylindrée exploitable sur route. En transformant la sportive en roadster, le but est de créer une machine encore plus maniable… et forcément encore plus fun !

Cette version définitive est très proche du concept présenté au salon EICMA à Milan fin 2019. Qu’est-ce qu’il faut retenir sur la Tuono 660 ? On fait le tour en 5 points !

1️⃣ Le roadster va être disponible dans trois coloris : Concept Black, Iridium Grey et le fameux (et pas au goût de tout le monde) Acid Gold déjà présenté sur la RS 660

Coloris Concept Black
Coloris Iridium Grey
Coloris Acid Gold



2️⃣ La Tuono 660 reprend le moteur de la RS 660, soit un bicylindre en ligne de 659 cc. S’il développe 100 ch sur la sportive, le bloc fait ici 95 ch. Bonne nouvelle : une version bridée à 47,5 ch est prévue pour les jeunes permis !

3️⃣ Pour transformer sa sportive en roadster, en plus d’avoir enlevé le carénage et mis un grand guidon droit, Aprilia a doté la Tuono 660 de réglages spécifiques pour les suspensions Kayaba et d’une 6e vitesse plus courte.

4️⃣ Machine légère, la Tuono 660 pèse 183 kg en ordre de marche, soit le même poids que sa sœur, la RS 660.

5️⃣ Niveau tarif et disponibilité, comptez 10 550 € pour la Tuono 660, soit 500 € de moins que la sportive (la RS 660 s’échange contre 11 050 €). Le roadster débarquera en concession en février.

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

La newsletter motto

Officiel : Brivio quitte Suzuki. Pour Renault F1 ?

Évolution de la puissance : les Honda en GP