dans

De la pit-lane à la victoire : la prouesse d’Acosta dans une course folle !

GP de Doha – Losail – Course

Pedro Acosta, le rush vers la victoire ! – © Red Bull KTM Ajo

Dès sa seconde apparition en Grand Prix, Pedro Acosta offre une authentique leçon de pilotage à l’ensemble du plateau Moto3. Et ce, dans une course au scénario rédigé sous acide !

Tandis que la meute des pilotes présents sur la grille de départ plonge dans le premier virage, le vainqueur de la Red Bull Rookies Cup 2020 s’élance depuis la pit-lane en compagnie des six autres « punis » par les stewards de la FIM.

Envisager la victoire, à cet instant, semble gonflé : combler un gap d’environ 10 secondes, puis doubler 21 pilotes, le tout en 18 tours, aurait de quoi décourager le commun des mortels.

Pourtant, 18 tours plus tard, Pedro Acosta prononce ces mots dans le parc fermé« Quand tu travailles avec les meilleurs, tu peux faire ça. Hier, j’étais un peu sombre après avoir reçu cette pénalité. Mais avec Paco, mon assistant, mon entraîneur, on a parlé, on s’est dit qu’on pouvait le faire… »

Pedro Acosta – © Red Bull KTM Ajo

Le rookie de l’équipe Red Bull KTM Ajo, félicité par les géants Valentino Rossi (dans la pit-lane) et Marc Marquez(sur Twitter) themselves, marque un grand coup les esprits.

D’autant plus que ce GP de Doha Moto3 a offert une bagarre de tous les instants, à tous les niveaux… Son compte-rendu précis réclamerait des téraoctets de mémoire sur notre site.

Retenons que Gabriel Rodrigo en a pris le meilleur départ ; que Darryn Binder, Kaito Toba, Filip Salac, Jaume Masia, John McPhee, notamment, en ont occupé les avant-postes ; que le classement en était bouleversé lors de chaque passage dans la ligne droite des stands, au jeu des aspirations ; qu’à la mi-course, le top 15, n’était séparé que de 1,2 seconde

Retenons aussi le jeu d’intimidation entre Toba et Masia ; que la première chute, celle de Xavier Artigas suite à une erreur de Carlos Tatay, n’est survenu que dans le 12e tour ; que Lorenzo Fellon, longtemps au contact du (grand) groupe de tête, a écopé d’un long lap penalty après avoir trop souvent dépassé les limites de la piste…

Retenons que Salac, dans la course de sa vie, a chuté dans le 13e tour après un contact avec Ayumu Sasaki ; que McPheevictime innocente d’un accrochage entre Binder (resté sur ses roues) et Jeremy Alcoba (responsable de l’incident, et dont la moto en perdition a fauché l’Écossais), va probablement écoper d’une pénalité pour avoir largement exprimé sa rancœur envers l’Espagnol…

Retenons enfin le superbe podium de Binder et Niccolo Antonelli ; la déception de Masia, vainqueur le week-end dernier, de ne terminer que 9e après une erreur dans le dernier tour, quand son jeune coéquipier prend toute la lumière… 

Retenons surtout, cette incroyable perf d’Acosta, vainqueur au terme d’une remontée autoritaire, mais irréprochable !

Lorsqu’il prend les commandes à l’attaque du dernier tout, le pilote de 16 ans impose un rythme ahurissant, creusant un instant un écart de près d’une demi-seconde sur Binder. Le Sud-Africain s’accroche, revient, tente de prendre l’aspiration dans le dernier rush vers le drapeau à damier. En vain. 

Acosta, avec 45 points, prend les commandes du provisoire devant Binder (36 points) et Masia (32 points). À n’en pas douter, il est déjà un client à suivre de près pour le titre.

🏁 Résultats course Moto3 🏁

Cliquez sur l’image pour ouvrir le document PDF

🏆 Classement provisoire du championnat du monde Moto3 2021 🏆

Cliquez sur l’image pour ouvrir le document PDF

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Tommy Marin

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019, puis de créer MOTTO en 2020. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

Incroyable pole du rookie Jorge Martin, Zarco second !

Lowes remporte la guerre des nerfs face à Gardner !