dans

Dovizioso : un pas de plus vers un contrat avec Aprilia en 2022 ?

Malgré notre petite plaisanterie sur notre page Facebook @sportbikesmag*, Andrea Dovizioso et le constructeur Aprilia formalisent un peu plus leur entente.

« La collaboration continue entre Andrea Dovizioso et Aprilia Racing », annonce un communiqué officiel adressé ce jour par Aprilia Racing.

Au terme d’un galop informel sur le circuit andalou mi-avril, puis un second en Toscane mi-mai (gâché par une météo humide), Dovi doit remettre le couvert plusieurs fois en 2021 – d’abord les 23 et 24 juin à Misano, toujours avec l’équipe test Aprilia Racing.

Un échange win-win

S’il n’est nulle part fait mention d’un contrat de pilote de développement, le communiqué stipule en effet que « la collaboration entre le champion italien et Aprilia Racing est désormais plus structurée, avec une série de tests attendus tout au long de la saison 2021. »

Une annonce dont se réjouit le principal intéressé.

« Comme je n’ai pas pu tester au Mugello dans des conditions sèches, je suis heureux qu’Aprilia Racing m’ait demandé de continuer le travail que nous avons commencé à Jerez et de pouvoir apporter ma contribution au développement de la moto, explique Dovi. 

Je pense que ce sera bénéfique pour nous deux – pour moi, afin de continuer à m’entraîner sur une machine de MotoGP en prévision d’un éventuel retour en 2022, et pour Aprilia afin de recevoir ce qu’ils estiment être des informations intéressantes. »

De l’art de peaufiner

« Notre projet RS-GP a subi une énorme révolution l’année dernière et nous pouvons maintenant enfin pousser le développement, explique de son côté Romano Albesiano, le directeur technique du reparto corse. La première partie de la saison 2021 a été très positive et des améliorations plutôt évidentes ont été observées. 

Désormais, pouvoir mettre en place un planning de travail avec Andrea est une belle opportunité pour accélérer et consolider cette croissance. Lors des deux premières sorties, nous avons déjà abordé de nombreuses questions que nous allons désormais pouvoir approfondir ensemble, en essayant de tirer le meilleur parti de notre tout jeune projet. »

Dovi en MotoGP sur la RS-GP en 2022 ?

Cette collaboration et les mots des deux protagonistes ne peuvent qu’ouvrir la question : si Dovizioso envisage un retour en compétition en 2022, le fera-t-il au guidon d’une RS-GP ?

La logique le voudrait, d’autant plus qu’Aprilia entend bien passer un step supplémentaire en devenant une équipe officielle à proprement parler en 2022 (et non plus une équipe d’usine engagée au sein d’un team indépendant, à savoir Gresini).

Une annonce du rachat du petit constructeur italien Italjet (dont Dovi est tout récemment devenu ambassadeur*) par le groupe Piaggio (propriétaire d’Aprilia) constituerait un indicateur clair et reste à surveiller.

Mais le passé nous a déjà démontré à maintes reprises que la logique n’a pas toujours sa place en MotoGP. Un contrat contient de nombreuses clauses et le fait qu’Andrea ne soit pas officiellement nommé « pilote de développement Aprilia » pourrait ainsi inviter à la prudence.

Enfin, l’Italien est réputé pour ne pas prendre ses décisions sur un coup de tête.

L’éventualité d’un Dovi comme pilote d’usine Aprilia constituerait néanmoins un pas en avant supplémentaire pour le constructeur italien, auquel il ne manque vraiment plus grand-chose pour chatouiller les podiums. Voire mieux avec un pilote de la trempe d’Andrea.


* La publication en question :

Facebook

No Description

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019, puis de créer MOTTO en 2020. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

Patience pour Jorge Martin, Michele Pirro en renfort au Mugello

Toprak Razgatlioglu mène l’assaut