dans

Masia, de la 17e place à la victoire (controversée)

GP d’Aragon – Motorland Aragon – Course

Jaume Masia arrache sa première victoire de la saison, la deuxième de sa carrière en GP Moto3 (débutée en 2017), en étant parti 17e sur la grille de départ ! Une remontée époustouflante, toutefois entachée par une infraction au règlement demeurée non punie.

Dans le dernier tour, tandis qu’il tente de déborder le leader Raul Fernandez dans la longue courbe à gauche précédent le virage 12, l’Espagnol se fait tasser à l’intérieur et, au lieu de couper les gaz, préfère poser ses roues sur la partie verte en dehors de la piste. 

Le règlement est normalement clair sur ce point : tout pilote qui sort de la piste dans le dernier tour de course se voit automatiquement rétrogradé d’un rang. Ce ne sera pas le cas pour Masia qui, dans son ultime passage dans la longue ligne droite précédent le dernier double gauche rapide avant l’arrivée, fait parler la puissance de sa Honda : il plonge dans le virage 16 en tête, et parvient à conserver l’avantage jusqu’au drapeau à damier. 

Jaume exulte et en casse sa bulle du poing ! Il faut dire qu’en partant de la 6e ligne, ça n’était pas gagné d’avance…

Le poleman Raul Fernandez réussit le holeshot. Dans les trois premiers tours, Fernandez, Tatsuki Suzuki, Albert Arenas et Romano Fenati se détachent. Le pilote du CIP, Darryn Binder, parti 11e, est en chasse à la 5e position.

Après six tours, Binder se joint au peloton de tête. Masia pointe 6e, à un peu plus de 2 secondes du groupe. Dans la boucle suivante, Binder attaque (déjà !) Fernandez, contraint de lâcher la place de leader pour la première fois… avant de la reprendre quelques virages plus loin.

A huit tours de l’arrivée, huit pilotes composent le groupe de tête, Jeremy Alcoba et John McPhee, malgré un long lap penalty l’ayant relégué au 14e rang dans le troisième tour, ayant rejoint ceux précédemment cités.  

A l’attaque des cinq derniers tours, tout s’accélère et les positions ne cessent de changer dans ce top 8. Binder, Arenas, Fernandez puis Masia s’échangent régulièrement la place de locomotive.

A deux tours de l’arrivée, McPhee commet une erreur et perd le contact : il se retrouve avec Suzuki, légèrement détachés du groupe.

Masia aborde le dernier tour en tête, attaqué par Fernandez qui passe au freinage du virage n°1. Arenas, « victime » d’un intérieur de Binder dans le virage n°5, élargit et perd du terrain. S’engage alors une lutte saignante entre les jeunes pousses Fernandez, Masia et Alcoba…

Une « Binder attack » plus loin, le Sud-Africain prend finalement la 2e place devant Fernandez, qui célèbre son premier podium en GP, Fenati et McPhee.

Arenas, 7e derrière Alcoba, conserve les rênes du provisoire avec 144 points, devant Ai Ogura (131 points), 14eaujourd’hui, et Celestino Vietti (126 points), 9e en course. Tony Arbolino, forfait ce week-end, pointe 4e avec 115 points, devant McPhee (109 points).

🏁 Résultats course Moto3 🏁

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Tommy Marin

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019, puis de créer MOTTO en 2020. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

La newsletter motto

Hors du podium mais Champion, Jonathan Rea tient son sixième titre !

Lowes vainqueur, un top 3 en 5 points !