dans , ,

Quartararo en pole malgré la douleur

MotoGP

Il reste quelques minutes de roulage en FP3 ce matin quand Fabio Quartararo se fait piéger dans le fameux virage n°12, rendu particulièrement délicat par des températures fraîches. 

Dans une ruade violente de l’avant, sa Yamaha le propulse dans les airs. Fabio vérifie rudement la loi de la gravité avant de glisser dans les graviers… puis d’être évacué sur civière.

Quand il se relève derrière le rail de sécurité, le Français ne peut s’empêcher d’hurler sa douleur – à la hanche – et son dépit. Sera-t-il en mesure de rouler cet après-midi ; de prendre part à ce GP ?

Quelques heures plus tard, El Diablo célèbre, certes en boitant, sa dixième pole position en catégorie MotoGP, sa quatrième cette saison ! Impressionnant !

Et de 10… même si le sourire cache une douleur à la hanche.

« Honnêtement, je me suis demandé si je pourrai rouler cet après-midi, avoue-t-il dans le parc fermé après cette superbe perf. Car si ça va à peu près maintenant, ça n’était pas vraiment le cas ce matin…

« Quand je me suis levé, j’ai senti que quelque chose n’allait pas. C’était une matinée difficile. J’ai chuté hier, ce matin encore… Je mets normalement un peu de temps à revenir [dans le rythme après une chute] et finalement, la FP4 n’était pas trop mal et la qualification s’est bien passée. »

« Le chrono était bon – je pense que j’aurai pu faire mieux car mon tour n’était pas parfait, mais je ne peux qu’être heureux car nous sommes en pole et le but était la première ligne. »

Avec ce 1’47. 076 – le chrono le plus rapide du week-end –, Fabio s’élancera donc de la première place à 15h demain, devant Maverick Vinales, plus lent de 0.046 seulement.

« Je suis satisfait, lance l’Espagnol. Le chrono est venu tout seul [sans bénéficier de la roue d’un autre pilote]. J’avais un meilleur feeling avec le premier pneu [dans le premier run], avec lequel j’étais plus rapide dans le premier secteur. Mais je ne peux pas en demander plus. Le rythme est bon, je me sens très bien. Je vais essayer d’être constant demain. »

Le tandem Yamaha devance un étincelant Cal Crutchlow, de retour en première ligne pour la première fois depuis le GP des Amériques 2019 sur une Honda a priori plus facile à appréhender, comme le suggère les performances de l’Anglais, mais aussi d’Alex Marquez, depuis le Mans.

« Je suis un peu plus à l’aise avec la moto depuis le GP de France et mon bras va mieux, sourit le pilote LCR. J’ai perdu l’avant dans le virage n°1 et le virage n°12 et j’ai dû perdre quelques dixièmes dans l’affaire, mais je suis heureux de mon tour et de m’élancer depuis la première ligne demain. »

Franco Morbidelli pointe 4e, aux côtés de Jack Miller, repêché en Q1, et Joan Mir. Morbi et Mir ont affiché un rythme de course rapide et constant en FP4, à l’instar de Vinales et Quartarao (en gros 1’48, petit 1’49), et le pilote Suzuki, en partant depuis les avant-postes, peut décemment viser sa première victoire en MotoGP. 

Takaaki Nakagami, Danilo Petrucci et Aleix Espargaro prennent d’assaut la troisième ligne, après que le pilote Ducati a réussi à faire perdre son sang-froid à son coéquipier Andrea Dovizioso en Q1… 

Rattrapé par son « chef de file » dans son tour de lancement, Petrux a ensuite profité de la roue de Dovi pour se qualifier en Q2 avec Miller. Andrea, 3e de cette Q1, jetait ses gants dans le box avec une rage que l’on ne voit que très rarement chez lui… 

13e sur la grille, Dovi devra en effet doubler un paquet d’adversaires, dont Alex Rins, Alex Marquez (qui célèbre sa première qualification directe en Q2) et Pol Espargaro (dernier de cette Q2 après un accrochage avec son frère), pour marquer de gros points dans sa quête du titre.

Johann Zarco, en délicatesse avec sa GP19 sur ce tracé d’Aragon, s’élancera quant à lui depuis le 16e spot, derrières les KTM des rookies Brad Binder et Iker Lecuona, mais devant Pecco Bagnaia et Miguel Oliveira. Bradley Smith, Tito Rabat et Stefan Bradl complètent la grille.

🚥 Grille de départ MotoGP 🚥


Moto2

Sam Lowes en action

Sam Lowes s’offre sa première pole position depuis 2016 et le GP disputé sur ce même circuit d’Aragon. 

L’Anglais, de retour aux affaires depuis son arrivée chez MarcVDS avec Gilles Bigot pour chef mécanicien, devancera Marco Bezzecchi et Fabio Di Giannantonio sur la première ligne, puis Jake Dixon, Marcos Ramirez et Jorge Navarro sur la seconde.

Luca Marini, le leader du championnat, s’élancera depuis la 7e position, aux côtés de Jorge Martin et Augusto Fernandez. Remy Gardner complète le top 10.

🚥 Grille de départ Moto2 🚥


Moto3

Raul Fernandez célèbre sa 4e pole position 2020

Raul Fernandez arrache sa quatrième pole position de la saison pour seulement 0.059 d’avance sur le prétendant au titre Celestino Vietti, mais avec plus d’une demi-seconde sur le leader du provisoire Albert Arenas, qui complètera une première ligne 100 % KTM.

Rapide en rythme de course, Fernandez aura a cœur de viser sa première victoire en GP « à domicile » demain.

Alonso Lopez et Romano Fenati encdarent de leurs Husqvarna la seule Honda du top 6, celle de Tatsuki Suzuki, en deuxième ligne, devant carlos Tatay, Ai Ogura, Gabriel Rodrigo et John McPhee.

🚥 Grille de départ Moto3 🚥

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Tommy Marin

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019, puis de créer MOTTO en 2020. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

La newsletter motto

Yamaha R1 Piro Replica : bel hommage

A vos pronostics : qui repartira en leader du GP d’Aragon ?