dans

Marini brille à nouveau

GP de Catalogne – Barcelone – Course

Après avoir subi la pression de Sam Lowes, le leader du classement général Luca Marini a remporté ce GP de Catalogne en classe intermédiaire, triomphant pour la 3e fois de la saison !

Une fois les feux éteints, Marini prend le meilleur départ devant les machines Speed Up de Fabio Di Giannantonio et Jorge Navarro. Enea Bastianini, 11e sur la grille, est déjà remonté à la 5e place. Dans le 2e tour, pendant que le top 3 a une demi-seconde d’avance, Sam Lowes se ressaisit de son départ médiocre depuis la 3e position et s’empare de la 5e place. La boucle suivante est agitée : Lowes passe 4e au virage 5 devant Marco Bezzecchi après une tentative ratée et un élargissement au virage 4, et Bastiannini se fait bousculer par Jake Dixon pour le compte de la 7e place.

Peu de temps avoir effectué le meilleur tour en piste, Lowes continue de se montrer en forme et rentre dans les positions de podium au 6e tour, en prenant le meilleur sur Navarro dans la ligne droite et au premier virage. Pendant ce temps, Jake Dixon est victime d’un abandon sur problème technique et Navarro, en 4e position, est sous pression de Joe Roberts.

Lowes reste en mode full attack et, après avoir encore signé un meilleur tour, se retrouve collé dans la roue de Fabio Di Giannantonio dans la 7e boucle : il tente une attaque au virage 10 mais rate son freinage, et Di Giannantonio l’évite de peu. C’était chaud ! Grâce à cela, le leader Marini gagne du terrain et possède un avantage de 1.3 s au passage dans la ligne droite, mais ses poursuivant remontent ensuite sur lui après que Lowes ait repris la deuxième place. C’est une journée à oublier pour l’équipe Petronas Sprinta Racing : le deuxième représentant Xavi Vierge abandonne lui aussi, mais sur une chute.

On est maintenant dans le 9e tour : avoir avoir signé encore un meilleur tour, Lowes se rapproche à environ une seconde du meneur Marini. Il se met en chasse dans les boucles suivantes et, en se montrant rapide dans le secteur 1, réduit le gap à environ 0.2/0.4 s. Cette étape de la mi-course est également le théâtre d’une belle bataille pour la 4e place avec plusieurs échanges de positions entre Navarro et Roberts.

Alors que Marini a maintenu la tête et le petit écart jusque-là, Lowes prend les commandes du GP pour la première fois à l’entame du 16e tour, à 7 boucles de la fin. Il développe un écart d’environ un tiers de seconde sur Marini, mais il doit faire attention car il sort des limites de la piste deux fois dans ce tour électrique ! Lowes et Marini ont plus de 3 s d’avance sur Di Giannantonio dans les tours suivants, qui continue d’évoluer à sa 3e position en solitaire. Et la lutte acharnée continue pour la 4e place entre Navarro et Roberts derrière !

A trois tours de la fin, Marini revient finalement sur Lowes, qui semble avoir des problèmes de grip arrière. Le leader élargit au virage 10 et son poursuivant se retrouve au contact. Finalement, Marini reprend la tête de la course au passage dans la ligne droite. Lowes élargit à nouveau, cette fois-ci au virage 6, et perd trois quarts de seconde dans ce raté. Game over : Lowes ne pourra plus remonter dans le dernier tour et Marini décroche la victoire !

Après sa 2e place au GP de République tchèque, Sam Lowes décroche tout de même son second podium de la saison. Grâce à sa victoire qui contraste avec la 6e place de son concurrent direct Enea Bastianini au classement général, Luca Marini augmente son écart au championnat de 15 points sur « Bestia ».

🏁 Résultats Course Moto2 🏁



On marque des points ?

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

La newsletter motto

Binder s’offre sa première victoire

Quartararo triomphe et reprend la tête du championnat !