dans , ,

Morbidelli s’impose et Zarco s’illustre

GP de Catalogne – Barcelone – Jour 1

Après les pilotes de Superbike la semaine dernière, c’est au tour des pilotes de Grand Prix de poser les roues sur le magnifique tracé de Catalogne à Barcelone !

MotoGP

C’est en toute fin de deuxième séance d’essais que Franco Morbidelli, sur la Yamaha du Petronas SRT, s’est emparé du meilleur temps du jour avec un chrono de 1’39.789. Passant la ligne d’arrivée dans la foulée au guidon de sa Ducati, Johann Zarco a signé le 2e meilleur chrono : le Français du team Esponsorama Racing a roulé en 1’39.898, à + 0.109 s de « Franky ». Le top 3 a été complété par Brad Binder, à 0.219 s du temps de référence : le pilote officiel KTM a bouclé le circuit de Catalogne en 1’40.008.

En 4e position sur une autre Yamaha, du team officiel cette fois, on retrouve Maverick Viñales avec un chrono de 1’40.208 (+ 0.419 s). Takaaki Nakagami décroche la 5e place avec un meilleur temps personnel de 1’40.412 (+ 0.623 s) sur la Honda du LCR Team. Il y a donc quatre constructeurs différents aux cinq premières places de cette journée inaugurale du GP en terre catalane.

Fabio Quartararo a manqué ce top 5 pour seulement 0.019 s : avec son chrono de 1’40.431 établi dans la première séance d’essais ce matin, il a obtenu la 6e place du jour, à 0.642 s de son coéquipier Morbidelli. Le Français est le seul pilote du top 10 à avoir roulé plus vite en FP1 qu’en FP2. Avec ce 1’40.431, il s’était d’ailleurs montré le plus rapide de la première séance, près d’une demi-seconde devant que la plus proche concurrence, représentée alors par Andrea Dovizioso. A part Quartararo, les seuls autres pilotes n’ayant pas amélioré leurs chronos entre le matin et l’après-midi sont les deux officiels Ducati : le même Andrea Dovizioso à la 15e place du jour et Danilo Petrucci en fond de classement à la 22e position.

Le top 10 de cette première journée à Barcelone est complété par « Le Docteur » avec un temps de 1’40.502 : Valentino Rossi se situe à + 0.713 s du temps de référence établi par Morbidelli, son élève de l’Académie.

⏱️ Chronos Essais Jour 1 MotoGP ⏱️


Moto2

Sam Lowes (EG 0,0 Marc VDS) a signé le temps de référence avec un chrono de 1’44.122 établi dès la séance d’essais du matin. De même pour le leader du classement général Luca Marini : le pilote Sky Racing Team VR46 a été plus rapide en FP1 qu’en FP2, et a décroché la 2e place du jour avec son chrono de 1’44.322, à 0.200 s derrière Lowes. Marcel Schrötter, en dépit d’avoir été au sommet de la feuille des temps en FP2 avec un 1’44.531, termine à la 3e position du jour : le représentant Liqui Moly Intact GP se situe à + 0.409 s du chrono de référence. Sur sa machine Speed Up de l’équipe HDR Heidrun Speed Up, Fabio Di Giannantonio a décroché la 4e place avec un chrono de 1’44.597 (+ 0.475 s) et la dernière position du top 5 est revenue à Tetsuta Nagashima, qui a emmené sa machine du team Red Bull KTM Ajo en 1’44.630 (+ 0.508 s) sur le tracé de Barcelone.

⏱️ Chronos Essais Jour 1 Moto2 ⏱️


Moto3

Raul Fernandez s’est placé au sommet de la feuille des temps dans la catégorie légère : le pilote Red Bull KTM Ajo a effectué un chrono de 1’48.853 dans la première séance ce matin. Jaume Masia, de la structure Leopard Racing, a signé le 2e meilleur temps, en 1’49.134 (+ 0.281 s) cet après-midi. Vainqueur du dernier GP, Romano Fenati complète le top 3 : le représentant Sterilgarda Max Racing Team a roulé en 1’49.243 (+ 0.390 s) en FP1. Tony Arbolino (Rivacold Snipers Team) et Darryn Binder (CIP Green Power) ont respectivement obtenu les 4e et 5 places, avec des chronos de 1’49.262 (+ 0.409 s) et 1’49.418 (+ 0.565 s).

⏱️ Chronos Essais Jour 1 Moto3 ⏱️

On marque des points ?

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

La newsletter motto

Le YART en pole pour la finale !

Rossi va devoir se séparer de deux mécaniciens historiques