dans

GP de Doha : la folie des stats !

© Lukasz Swiderek / www.photoPSP.com

Dimanche dernier, au terme de 42 minutes de course, le GP de Doha a tout simplement explosé les statistiques.

Beaucoup d’encre a coulé sur ce GP de Doha disputé dimanche 4 avril au circuit de Losail. Ici, on rassemble les chiffres. Et du point de vue objectif des statistiques, ce GP a été hors du commun !

Écarts très serrés sur la ligne d’arrivée 🏁

© motogp.com

Top 10

Ce GP de Doha a entraîné le top 10 le plus serré de l’histoire en catégorie reine. Du vainqueur Fabio Quartararo à Aleix Espargaro en dixième position, l’écart a été de seulement 5.382 s. Le précédent écart le plus serré était de 8.326 s et c’était au GP de République tchèque 2018. Sous les projecteurs du circuit de Losail, le GP de Doha la semaine dernière a donc resserré l’écart record dans un top 10 de presque 3 secondes (2.944 s exactement) !

Voici le classement des 10 GP de l’histoire en catégorie reine avec l’écart le plus serré dans le top 10 :

1️⃣ GP de Doha 2021, Losail : 5.382 s
2️⃣ GP de République tchèque 2018, Brno : 8.326 s
3️⃣ GP du Qatar 2021, Losail : 9.288 s
4️⃣ GP d’Aragon 2020, Aragon : 9.617 s
5️⃣ GP du Qatar 2019, Losail : 9.636 s
6️⃣ GP de Thaïlande 2018, Buriram : 11.077 s
7️⃣ GP de Saint-Marin 2020, Misano : 12.030 s
8️⃣ GP d’Australie 2000, Phillip Island : 12.582 s
9️⃣ GP des Pays-Bas 2018, Assen : 13.056 s
🔟 GP d’Espagne 2019, Jerez : 13.402 s

Dans ce classement, on se rend compte que le circuit de Losail est le seul tracé qui apparaît plus d’une fois : il est présent trois fois.

Top 15

Ce GP de Doha a également entraîné le top 15 le plus serré de l’histoire en catégorie reine. Du vainqueur Fabio Quartaro à Miguel Oliveira en quinzième position, l’écart a été de seulement 8.928 s. Incroyable.

Ce top 15 a d’ailleurs été un « groupe de tête » séparé du reste des pilotes en piste. Derrière, les autres étaient bien plus loin puisque Valentino Rossi a passé la ligne d’arrivée en solitaire un peu plus de 5 s après Oliveira. Encore environ 2 s derrière Le Docteur, trois pilotes ont terminé en groupe (Takaaki Nakagami, Luca Marini, Danilo Petrucci) et Lorenzo Savadori a fermé la marche à presque 22 s derrière ce trio.

Avant ce GP de Doha, le précédent écart le plus serré était de 15.093 s et avait eu lieu sur le même circuit de Losail, au GP du Qatar 2019. Le GP de Doha a donc resserré l’écart record dans un top 15 de plus de 6 secondes (6.165 s exactement) ! Impressionnant !

Voici le classement des 10 GP de l’histoire en catégorie reine avec l’écart le plus serré dans le top 15 :

1️⃣ GP de Doha 2021, Losail : 8.928 s
2️⃣ GP du Qatar 2019, Losail : 15.093 s
3️⃣ GP d’Aragon 2020, Aragon : 15.941 s
4️⃣ GP des Pays-Bas 2018, Assen : 16.043 s
5️⃣ GP du Qatar 2021, Losail : 16.422 s
6️⃣ GP de Saint-Marin 2020, Misano : 20.152 s
7️⃣ GP de République tchèque, Brno : 23.159 s
8️⃣ GP du Qatar 2018, Losail : 23.287 s
9️⃣ GP de Thaïlande 2018, Buriram : 23.628 s
🔟 GP de République tchèque 2020, Brno : 24.597 s

Dans ce classement, on se rend compte qu’un circuit apparaît deux fois, celui de Brno, et que le tracé de Losail est carrément présent quatre fois.

Pour finir, on remarque une autre jolie statistique sur le top 15 du GP de Doha : tous les constructeurs ont été présents dans ce top 15 (Yamaha, Ducati, Suzuki, KTM, Aprilia et Honda – dans l’ordre à l’arrivée) et avec un écart réduit : du vainqueur Fabio Quartararo à Pol Espargaro à la 13e place et représentant le dernier constructeur sur la ligne d’arrivée, l’écart n’a été que de 6.063 s. Propre !

La charge française 🇫🇷

© motogp.com

Premier doublé

Avec la première place de Fabio Quartararo et la seconde place de Johann Zarco, ce GP de Doha a représenté le premier doublé de pilotes français en catégorie reine. Pour le sport moto tricolore, on est clairement face à un fait historique.

Le championnat du monde des Grand Prix a démarré en 1949 et la seule autre fois où un podium en catégorie reine a vu deux pilotes tricolores, c’était en 1954, il y a 67 ans ! À l’époque, on était à Reims, au GP de France, à l’épreuve d’ouverture de la saison : Pierre Monneret avait remporté la course et Jacques Collot avait terminé troisième.

Dans le top 3 des podiums de Frenchies en catégorie reine

Les deux pilotes français actuellement engagés en MotoGP font désormais partie du top 3 des pilotes français possédant le plus de podiums en catégorie reine.

Christian Sarron est le pilote français au sommet de ce classement, avec un total de 18 podiums en catégorie reine. Avec maintenant 11 podiums à son actif, Fabio Quartararo conserve sa deuxième place dans ce classement. Ayant signé son 9e podium en catégorie reine, Johann Zarco rejoint désormais le top 3 de ce classement. Il est ex aequo avec Raymond Roche, mais Zarco a fait mieux que Roche quand on regarde le détail : il a obtenu 6 fois la deuxième place et 3 fois la troisième place, alors que Roche a décroché 5 fois la deuxième place et 4 fois la troisième place.

Mais aussi…

Le GP de Doha a également permis a Zarco de se démarquer autrement sur la question des podiums : si l’on regarde cette fois-ci les pilotes tricolores possédant le plus de podiums en Grand Prix mais cette fois-ci toutes catégories confondues, Johann Zarco était déjà en tête et ce GP lui a permis d’atteindre le joli cap symbolique de 50 podiums. Dans ce classement, il devance de loin Christian Sarron, qui totalise 37 podiums, et Olivier Jacque, qui en a obtenu 35. Avec désormais 15 podiums en Grand Prix, Fabio Quartararo est à la douzième place de ce classement.

Par contre, sur le plan des victoires, c’est Fabio Quartararo qui continue de s’illustrer parmi les pilotes français. Il possédait 4 victoires toutes catégories confondues et était à égalité avec Dominique Sarron. Avec désormais 5 victoires toutes catégories confondues, il est à égalité avec Randy de Puniet et Jean-François Baldé, et il renforce surtout son statut de seul pilote français à avoir remporté plusieurs victoires en catégorie reine. Après les GP d’Espagne, d’Andalousie et de Catalogne en 2020, le triomphe au GP de Doha représente pour El Diablo la 4e victoire en catégorie reine.

Et enfin…

Au classement général de ce début de saison, après deux courses, Johann Zarco mène la danse avec 40 points et Fabio Quartararo est deuxième avec 36 points. En plus du premier doublé en course, il s’agit également du premier doublé au championnat : c’est la première fois que l’on retrouve deux pilotes français aux deux premières places provisoires du classement général en catégorie reine.

Et à part les stats ? 🤔

© motogp.com

Vive les courses disputées et vive les performances des pilotes Français ! Mais si on sort la tête du guidon, c’est-à-dire qu’on ne se focalise plus sur les statistiques et qu’on oublie un peu le drapeau tricolore, ce GP de Doha valait-il la peine de faire tant parler de lui ?

En d’autres termes, quand on met de côté la surprise du top 10 et du top 15 les plus serrés, ainsi que l’euphorie chauviniste du résultat, ce Grand Prix méritait-t-il une attention particulière ?

Affaire à suivre dans un prochain article demain. Restez à l’affût !


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Le GP de France se prépare désormais sans public

Championnat de France Supermotard : modification du calendrier 2021