dans

Sam Lowes donne le ton et s’impose

GP du Qatar – Losail – Course

Meilleur chrono vendredi pour la première journée des essais, pole position hier en qualifications, victoire aujourd’hui en course : Sam Lowes a donné le ton de ce début de saison.

Marco Bezzecchi prend le meilleur départ depuis la deuxième ligne, devant Bo Bendsneyder et le poleman Sam Lowes, qui s’empare ensuite de la deuxième place au virage 6. En fin de tour, Lowes est revenu proche de Bezzecchi et les deux pilotes ont environ un tiers de seconde d’avance sur leurs poursuivants.

Dans le deuxième tour, Raul Fernandez passe 3e au virage 1 au bout de la ligne droite, devant Bendsneyder.

Dans cette même (longue) ligne droite dans la boucle suivante, Jake Dixon prend la ligne intérieure et s’empare de ce spot, reléguant Bensneyder en 4e position. Au même moment, Sam Lowes profite de l’aspiration et prend la tête de la course devant Bezzecchi. Le pilote Marc VDS décide d’enfoncer le clou tout de suite et développe un écart de quasiment une demi-seconde dans le tour.

On est maintenant à la quatrième boucle : Fernandez passe en 2e position au virage 1 devant Bezzecchi et Remy Gardner s’empare de la 4e place devant Jake Dixon, avant d’élargir plus tard et perdre la position. Lowes continue de creuser son écart à 0.8 s. Mais suite à une petite erreur dans le tour suivant, le leader n’a plus que 0.2 s d’avance sur Fernandez.

Un tour plus tard, Gardner tente de reprendre la 4e place dans la ligne droite avec la trajectoire extérieure, mais Dixon se montre le plus fort au freinage et défend. Gardner réussit tout de même son dépassement quelques virages plus tard. L’Australien est maintenant à la poursuite de Marco Bezzecchi. Collé derrière le pilote Sky Racing Team VR46 dans le dernier secteur au tour 7, Gardner parvient à prendre l’ascendant dans le tour 8 et à se placer en position de podium. Devant, l’écart entre le leader Lowes et le rookie Fernandez est de 0.6 s.

Lowes, pour la première fois, creuse un écart de plus d’une seconde, et ce dans le neuvième tour. Ne voulant pas le voir trop s’échapper, Gardner dépasse son coéquipier Fernandez avec un blockpass et prend la 2e place. Lowes, qui est en ligne de mire, possède 1.3 s sur la ligne et signe le meilleur tour de la course à ce moment-là.

Ensuite, les tours s’enchaînent et Gardner ne parvient pas à revenir sur Lowes : l’écart se maintient aux alentours de 1.5 s, et ce malgré ce qui restera le meilleur tour de la course par Gardner au treizième tour. Deux boucles plus loin, le scénario confirme que le pilote KTM n’est pas en mesure de reprendre du terrain sur Lowes, avec une augmentation de l’écart à 1.6 puis 1.7 s dans ce tour.

On se rapproche maintenant de la fin du Grand Prix : il reste trois boucles à gérer. Bezzecchi prend la 3e place au détriment de Fernandez dans la ligne droite. Fabio Di Giannantonio, en 5e place, est au contact et une belle bataille pour la dernière place du podium peut se jouer entre ces trois-là. Les hostilités sont lancées : quelques virages plus loin, « Diggia » s’empare de la 4e place en passant Fernandez.

Sam Lowes est en contrôle du GP mais doit faire attention : à deux tours de la fin, la direction de course lui envoie un message d’avertissement pour dépassement des limites de piste. Pendant ce temps, Di Giannantonio se montre menaçant derrière Bezzecchi.

Le dernier tour a sonné. Sam Lowes s’impose confortablement à plus de 2 s devant Remy Gardner. Pour l’anecdote, Lowes devient le premier britannique à remporter la course d’ouverture de la saison, toutes catégories confondues, depuis Barry Sheene en 1979 (GP du Venezuela en catégorie 500cc).

Derrière, ce n’est pas la même chose. Di Giannantonio met la pression à Bezzecchi dans toute la première partie du tour et réussit à le dépasser dans le troisième secteur du circuit. Bezzecchi reste proche et manque de reprendre l’avantage sur la ligne d’arrivée… mais Di Giannantonio tient bon et décroche le podium sur la ligne d’arrivée, pour seulement 0.013 s !

Le pilote italien de l’équipe Federal Oil Gresini Moto2 est en larmes dans le parc fermé. Ce podium pour l’ouverture de la saison est un bel hommage pour Fausto Gresini, le fondateur de la structure Gresini Racing, récemment emporté par la Covid-19. Au micro dans ce même parc fermé, Fabio Di Giannantonio réagit à chaud et exprime la situation avec une jolie note : « J’ai piloté avec le cœur et Fausto était avec moi. »

🏁 Résultats course Moto2 🏁

Cliquez sur l’image des résultats pour ouvrir le document PDF correspondant.


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Victoire de Jaume Masia

Superbe pilotage et victoire de Viñales, podium pour Zarco