dans

Première victoire pour Morbidelli et premier podium pour Bagnaia, à peine de retour de blessure !

GP de Saint Marin – Misano – Course

La saison 2020 en catégorie reine continue de nous surprendre et d’afficher des nouveaux visages dans le palmarès !

Jusqu’ici, Maverick Viñales et Fabio Quartararo avaient dominé le week-end, mais un mauvais départ ne leur a pas permis le début de course espéré : le poleman Viñales s’est retrouvé 3e et le français 5e, derrière la Ducati de Jack Miller. Devant, c’est Morbidelli qui a fait le holeshot depuis son 2e spot sur la grille, suivi par Valentino Rossi ! Dans cette première boucle, Miller prend le meilleur sur Viñales et se retrouve en sandwich entre les quatre Yamaha. Dernière Yam’ en piste à la 5e place, Quartararo semble bloqué derrière Viñales et impatient de le doubler.

Les positions ne bougent pas jusqu’aux coups de théâtre des 7e et 8e tours : Quartararo dépasse Viñales au virage 14…mais chute quelques kilomètres plus loin au virage 4 ! Le pilote Petronas repart, mais avant-dernier ! Pendant ce temps, Bagnaia enchaîne les meilleurs tours en piste puis monte à la charge pour gagner deux positions dans le 10e tour : il passe de la 7e à la 5e place en prenant l’ascendant sur Joan Mir et Viñales.

A mi-course, aux avant-postes, Morbidelli commence à creuser l’écart sur Rossi et Alex Rins récupère la dernière place du top 3 en dépassant Miller. Les boucles suivantes, dans lesquelles Morbidelli s’échappe pour de bon, voient l’écart se réduire de la P2 à la P4 entre Rossi, Rins et Bagnaia (les trois hommes sont d’ailleurs sur des combinaisons différentes de pneus : Medium-Medium pour Rossi, Medium-Soft pour Rins, Hard-Soft pour Bagnaia).

Alors que l’on rentre dans le dernier tiers de course, le trio Rossi-Rins-Bagnaia est maintenant collé. Loin sur le circuit, la situation empire pour Quartararo : il rentre au stand, puis repart en piste et chute dans le virage 6, pour mettre cette fois-ci un terme définitif à sa course ! Malgré sa faiblesse liée à son retour de blessure, Bagnaia est sous l’effet de l’adrénaline (et du talent) : à 8 tours puis 7 tours de la fin, il dépasse Rins et Rossi dans le même (et très rapide) virage 11 pour s’emparer de la 2e place ! Dans les boucles suivantes, Bagnaia creuse un petit écart et Rossi prend des trajectoires défensives pour bloquer Rins.

On approche de la fin de course et les cartes sont rebattues : les pilotes sont à nouveau au contact, sauf qu’ils ne sont plus 3 mais 4, puisque Mir est revenu dans la roue de son coéquipier Rins ! Au loin en tête, Morbidelli possède environ 3 secondes d’avance et file vers la victoire. Dans le dernier tour, même si son avance se réduit d’environ une seconde, Morbidelli ne sera pas inquiété et il empoche sa première victoire en MotoGP, avec classe et maîtrise. Bagnaia, à la 2e place, décroche, lui, son premier podium en catégorie reine : quelle performance pour son retour en piste après avoir manqué 3 Grand Prix, environ un mois après sa fracturé du tibia droit aux essais du GP de République tchèque ! Bravo Pecco !

Derrière, c’est chaud pour la place restante sur le podium ! Pendant que Rossi est en 3e position, Mir dépasse Rins pour le compte de la 4e place dans la ligne droite à l’entame du tour en profitant d’une meilleure motricité, et Rossi évite de peu une chute de l’avant au virage 1 ! Mir a conservé beaucoup de grip sur les flancs et sa vitesse de passage en courbe impressionne : il réussit un intérieur audacieux sur Rossi dans le virage 10 et prive le Docteur du podium dans les derniers kilomètres de course ! Mir est en forme : le voilà sur le podium pour la deuxième fois de la saison après sa 2e place au GP d’Autriche !

Le français Johann Zarco, parti 10e sur la grille, a evolué entre la 9e et la 10e place en course pendant une vingtaine de tours. Il a ensuite perdu du rythme dans les dernières boucles (environ 1 seconde au tour) pour terminer à la 15e position.

Au classement général, les choses évoluent aussi : pour la première fois de l’année, Fabio Quartararo perd la tête du provisoire. C’est désormais Andrea Dovizioso qui mène la danse avec 76 points, à 6 points devant le français (70 points). Jack Miller est 3e avec 64 points, soit 12 de moins que Dovi. Enfin, les 9 premiers pilotes au classement, de Dovi à Takaaki Nakagami, sont séparés par seulement 23 points, soit moins qu’une victoire en course (25 points) !


🏁 Résultats Course MotoGP 🏁

🥇 Franco MORBIDELLI – Petronas Yamaha SRT
🥈 Francesco BAGNAIA – Pramac Racing / + 2.217
🥉 Joan MIR – Team SUZUKI ECSTAR / + 2.290
4️⃣ Valentino ROSSI – Monster Energy Yamaha MotoGP / + 2.643
5️⃣ Alex RINS – Team SUZUKI ECSTAR / + 4.044
6️⃣ Maverick VIÑALES – Monster Energy Yamaha MotoGP / + 5.383
7️⃣ Andrea DOVIZIOSO – Ducati Team / + 10.358
8️⃣ Jack MILLER – Pramac Racing / + 11.155
9️⃣ Takaaki NAKAGAMI – LCR Honda IDEMITSU / + 10.839
🔟 Pol ESPARGARO – Red Bull KTM Factory Racing / + 12.030

15 Johann ZARCO – Esponsorama Racing / + 20.152 🇫🇷

DNF Fabio QUARTARARO – Petronas Yamaha SRT 🇫🇷


Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Doublé pour le SKY Racing Team VR46 : Marini triomphe devant Bezzecchi

Saison 2020 : un championnat grand ouvert !