dans

Gresini Racing en team indépendant à partir de 2022

Gresini Racing confirme son futur en MotoGP… ou presque ! À partir de 2022, la structure italienne ne sera plus associée au programme usine d’Aprilia et sera à nouveau présente dans la catégorie reine en tant qu’équipe indépendante. Mais avec quel constructeur ? La réponse n’a pas encore été révélée.

La structure dirigée par Fausto Gresini est actuellement représentée dans toutes les catégories en Grand Prix :

  • équipe Aprilia Racing Team Gresini en catégorie reine ;
  • équipe Federal Oil Gresini Moto2 en catégorie intermédiaire ;
  • équipe Kömmerling Gresini Moto3 en catégorie légère ;
  • équipe Trentino Gresini MotoE en catégorie électrique.

Gresini Racing a officialisé la grosse nouvelle pour son futur aujourd’hui : un accord de cinq ans, de 2022 à 2026, a été signé entre la structure italienne et l’IRTA, l’association des équipes. À partir de 2022, Gresini Racing n’évoluera plus en catégorie reine en tant qu’équipe associée au programme officiel d’Aprilia. Elle ne comptera que sur son propre soutien et sera à nouveau présente dans le championnat en tant qu’équipe indépendante.

De Honda à Aprilia

Gresini Racing a débarqué en 1997 en catégorie reine. La structure a été présente en 1997 et 1998 en 500cc sur des machines Honda. Pour les saisons 1999 à 2001, elle a choisi de se concentrer sur la catégorie 250cc. Le retour en catégorie reine s’est fait en 2002, pour le début de l’ère MotoGP, et à nouveau sur Honda. Ce fut le cas jusqu’à la fin de la saison 2014, soit au total 15 ans avec Honda sur les deux périodes.

La structure a ensuite perdu son statut d’équipe indépendante : elle s’est associée avec Aprilia en 2015 afin d’appuyer le programme officiel du constructeur pour le retour d’Aprilia dans le championnat. Avec ce partenariat unique, les deux parties ont formé l’équipe Aprilia Racing Team Gresini. Cet accord atteindra son terme à la fin de l’année 2021 et aura donc duré 7 saisons.

Et la suite ?

Fausto Gresini

Gresini Racing n’a pas encore révélé avec quel constructeur la structure va s’associer. Le patron s’est exprimé sur les nouvelles perspectives mais sans dévoiler plus de détails :

Nous sommes heureux d’annoncer cet accord avec l’IRTA, qui nous verra en MotoGP pendant cinq ans à partir de 2022. Nous ne représenterons plus Aprilia en tant qu’équipe d’usine, nous continuerons donc en tant qu’équipe indépendante, avec autant de volonté et d’engagement. Il y a beaucoup de travail à faire et beaucoup de choses à définir et à communiquer. Il est évident que nous travaillons déjà sur ce grand projet, et nous en dévoilerons les détails petit à petit. Restez à l’écoute !

Fausto Gresini, Team Manager

Deux scénarios sont donc possible à partir de 2022 :

  • Gresini Racing continue de rouler sur des machines Aprilia mais en tant qu’équipe satellite du constructeur, ce qui ramène Aprilia à une organisation traditionnelle (avec une équipe d’usine et une équipe satellite).
  • Gresini Racing effectue un partenariat avec un autre constructeur et devient l’équipe satellite de cet autre constructeur. Suzuki a par exemple laissé plusieurs fois entendre son intérêt d’avoir une équipe satellite à partir de 2022, sans rien confirmer pour le moment.

Un autre point est à prendre en compte : aucune des équipes indépendantes actuellement présentes sur la grille n’a encore officialisé sa présence en MotoGP après la saison 2022 : sans indices officiels sur l’état de la grille dans les années à venir, le champ des possibles reste donc ouvert pour Gresini Racing et les constructeurs. Comme disait Fausto Gresini, restons à l’écoute !

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

La newsletter motto

Marc Marquez a quitté l’hôpital

Passion et spontanéité : les coulisses de l’échange Rossi / Hamilton