dans

Grosse journée de travail à Jerez pour Viñales : 101 tours et le meilleur chrono

Maverick Viñales enchaine les tours à Jerez ! - © Yamaha Racing

Le lendemain du GP d’Espagne, les pilotes de MotoGP sont restés au circuit de Jerez : une journée de test a eu lieu hier. Maverick Viñales s’est distingué à la fois par le temps passé en piste et en postant son chrono au sommet de la feuille des temps.

Après un GP d’Espagne au scénario imprévisible dimanche, les pilotes de la catégorie reine se sont à nouveau retrouvés sur le bitume du circuit de Jerez hier, cette fois-ci en mode test.

Certains pilotes ont profité de cette journée pour essayer de nouvelles pièces et de nouvelles configurations. Par exemple, les pilotes Suzuki ont roulé avec le moteur 2022, Pol Espargaro a pris le guidon de plusieurs machines Honda avec différents packages et solutions aérodynamiques, et les représentants Red Bull KTM Factory Racing étaient occupés avec des questions de châssis.

D’autres hommes en piste ont préféré mettre à profit ce temps de roulage pour travailler sur leur pilotage et leur feeling avec leur machine actuelle, comme ce fut le cas pour Maverick Viñales.

Une faim de tours avec un gros appétit

Pour cette journée de test hier, Maverick Viñales n’a pas ménagé ses efforts : il a abattu un total de 101 tours au cours de la journée, soit environ l’équivalent de 4 Grand Prix d’Espagne sur ce même circuit de Jerez.

Le pilote Yamaha a été présent en piste bien plus que les autres hommes de la grille : hormis Marc Marquez qui n’a fait que 7 tours et Aleix Espargaro qui n’était en piste que pour 12 boucles, les autres pilotes présents ont roulé en moyenne 65 tours chacun.

Marc Marquez a tenté de participer au test malgré les raideurs ressenties au bras droit et à l’épaule après la course du dimanche et un week-end mouvementé comportant notamment deux chutes, mais au bout des quelques tours effectués, le représentant Repsol Honda a préféré rentrer au box et se reposer en vue du prochain GP dans une dizaine de jours en France. De son côté, Aleix Espargaro a dû arrêter sa journée de test prématurément après une chute en piste sur trace d’huile. Le pilote Aprilia s’en est sorti sans blessures.

Maverick Viñales – © Yamaha Racing

Maverick Viñales s’est exprimé sur sa grosse journée de travail à Jerez : « Nous n’avons pas essayé de nouvelles pièces. J’ai juste essayé de donner un peu plus et d’apprendre sur moi, en essayant de freiner un peu plus tard. Ça avait l’air de marcher. J’étais vraiment bien dans la matinée, les conditions étaient incroyables, donc nous avons pu rouler très vite. L’après-midi, les conditions étaient un peu plus délicates, mais nous roulions toujours très vite. J’ai fait un long run, et j’ai été plutôt satisfait. Je suis donc assez confiant pour Le Mans, parce que je pense qu’aujourd’hui nous avons trouvé ce dont j’avais besoin à Portimao et ici à Jerez. J’ai plus de confiance avec la moto maintenant. J’ai fait plus de tours et je me suis adapté un peu plus. Je me sens bien maintenant. Je pense qu’au Mans nous pourrons nous concentrer pour être un peu plus rapide. »

Les chronos

Maverick Viñales a posté le meilleur temps en 1’36.879, à un peu moins d’un tiers de seconde du record de la piste. Pour rappel, le record absolu du circuit est de 1’36.584, signé par le même Maverick Viñales l’année dernière (en séance d’essais FP3) et le record en course est un 1’37.770, décroché par Fabio Quartararo dimanche lorsqu’il était encore dans son gros rythme avant de subir des problèmes au bras droit et de chuter au classement.

Les deux pilotes Suzuki ont complété le top 3 du test d’hier à Jerez : Alex Rins a roulé en 1’36.913, à seulement + 0.034 s derrière Viñales, et le champion en titre Joan Mir a signé un chrono en 1’37.310, à environ une demi-seconde du meilleur temps (+ 0.431 s).

Voici les meilleurs chronos de tous les pilotes :

Fabio Quartararo absent

En plus du pilote d’essais Honda Stefan Bradl, Fabio Quartararo est le seul homme présent au GP dimanche et qui n’a pas roulé hier pour la journée de test. Suite à ses déboires en course, le Français était occupé traiter la question de son problème au bras et la perspective de la suite du championnat.

Lot de consolation : après le GP d’Espagne, Fabio Quartararo a effectué un échange de casque avec son idole de jeunesse, un certain Valentino Rossi !

Log into Facebook

Log into Facebook to start sharing and connecting with your friends, family, and people you know.


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Premier week-end de course difficile pour Loris Baz en MotoAmerica

En avant pour le GP de France : Fabio Quartararo opéré avec succès