dans ,

Hard Enduro : Billy Bolt s’impose dans la boue

Les pilotes du championnat du monde Hard Enduro n’ont pas été épargnés lors de l’Extreme XL Lagares au Portugal, première manche de la saison 2021. De fortes pluies ont rendu le terrain particulièrement chaotique.

Les conditions furent tellement dantesques ce week-end qu’il a même été décidé d’un commun accord par l’organisateur et la FIM que les points du championnat 2021 ne seraient pas attribués lors de ce premier round.

Cela n’a toutefois pas empêché les pilotes de s’affronter au cours de trois courses distinctes « pour le fun ». Le Britannique Billy Bolt s’est montré impérial. Le pilote Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing a remporté deux courses, puis terminé deuxième de la dernière épreuve après une petite chute.

Après deux bonnes victoires, la victoire au général m’a presque échappée dans la course finale. Mes gants étaient boueux et il était difficile de s’accrocher et d’aller vite, mais je savais que j’avais le temps de m’éclater. Nous n’avons pas pu courir en montagne, mais tout le monde a tiré le meilleur parti de la situation.

Billy Bolt

Derrière le vainqueur de l’Endurocross, on retrouve le pilote Red Bull KTM Factory Racing Manuel Lettenbichler qui glane la deuxième position du général grâce à sa victoire dans la dernière course.

Le coéquipier de Billy Bolt, Graham Jarvis, 46 ans, complète le podium grâce à une régularité sans faille. Il s’est accaparé la quatrième position des trois épreuves.

Le vainqueur Billy Bolt entouré de Manuel Lettenbichler (à g.) et de Graham Jarvis.

L’Extreme XL Lagares en mode 100% boue : pour vous faire une meilleure idée des conditions très difficiles auxquelles les pilotes ont fait face lors de ce premier round du championnat du monde Hard Enduro, voici le résumé vidéo de la course !

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Maxime Pontreau

Max a intégré le magazine Sport-Bikes, pour lequel il couvre principalement le Mondial Superbike, l'Endurance et le FSBK, en 2015. Son coup de guidon lui permet également de tester pour nous quelques machines bien sympathiques... telle la Kawa ZX-10R WorldSBK de Jonathan Rea, ici en photo ! Mais son expertise ne s'arrête pas aux meilleurs pilotes et machines du monde : Max aime comprendre et décortiquer toutes les motos, un atout pour MOTTO !

Le GP d’Espagne en slow motion ⏯️

FIM CEV : belle expérience pour Andy Verdoïa avec le VR46 Master Camp Team