dans

Joan Mir : un œil sur le passé, l’autre sur le futur

Après avoir passé sa saison 2020 en revue, le champion du monde MotoGP, Joan Mir, a partagé ses ressentis sur la saison 2021 à venir.

Dans une liste de récentes publications sur ses réseaux sociaux, le champion du monde MotoGP Joan Mir s’est remémoré chacun des 14 Grand Prix qui ont formé l’intense saison 2020. Il s’est ensuite livré sur la suite des événements : aujourd’hui, sur son blog Suzuki, le pilote espagnol a partagé ses ressentis sur la campagne 2021 qui approche.

C’est ce que nous vous proposons de découvrir tout de suite !

Regard sur le passé : Joan Mir passe sa saison 2020 en revue

GP d’Espagne – Abandon
« Ce n’est pas le début que j’espérais. J’ai perdu l’avant de ma moto et je suis tombé dans le deuxième tour. J’ai fait une erreur, mais nous avions une autre course à Jerez pour montrer notre potentiel. »

GP d’Andalousie – 5e
« Lors de cette deuxième course à Jerez, nous avons réussi à avoir un bon rythme et une bonne régularité. L’équipe méritait un bon résultat et je sentais que nous aurions pu nous battre pour un podium. »

GP de République tchèque – Abandon
« Un autre pilote a chuté devant moi et m’a touché. Ces choses-là peuvent arriver, mais j’avais hâte de retourner en piste en Autriche. »

GP d’Autriche – 2e
« Mon premier podium en MotoGP ! C’était une journée incroyable. J’ai remporté la première victoire de ma carrière sur ce circuit en Moto3 donc, pour moi, ce podium était aussi une victoire ! J’étais tellement heureux. »

GP de Styrie – 4e
« Ce jour-là, la chance n’était pas de mon côté. Je me suis senti bien tout le week-end et je pensais pouvoir gagner la première course, mais au redémarrage après le drapeau rouge, j’ai dû partir avec le pneu usagé. J’ai donné le meilleur de moi-même, mais le podium m’a échappé. »

GP de Saint-Marin – 3e
« J’ai retrouvé le podium et je me suis senti bien avec la moto. C’était tellement bon de faire ce dépassement à la fin sur Valentino Rossi ! »

GP d’Émilie-Romagne – 2e
« Ce fut très agréable d’enchaîner deux podiums consécutifs. Malgré mon départ en 11e position, j’avais un rythme incroyable et j’ai réussi à rester concentré. Je me suis retrouvé à seulement 4 points de la tête du classement. »

GP de Catalogne – 2e
« Je me suis approché de la victoire. Peut-être qu’avec quelques tours de plus, cela aurait été possible. Très belle journée pour Suzuki avec, à nouveau, les deux pilotes sur le podium ! »

GP de France – 11e
« J’ai dû éviter une chute dans le premier tour et j’ai ensuite beaucoup lutté pour trouver l’adhérence dans des conditions délicates. »

GP d’Aragon – 3e
« Tous ces efforts ont porté leurs fruits : j’étais en tête du championnat à quatre courses de la fin. Mon rythme était vraiment bon et je me suis assuré un autre podium. »

GP de Teruel – 3e
« Je savais que j’avais besoin d’un podium pour garder la tête du classement, donc j’étais heureux de l’obtenir même en étant parti 12e sur la grille. »

GP d’Europe – 1e
« Ma première victoire ! Elle est arrivée au moment idéal pour moi et m’a donné un coup de boost supplémentaire pour remporter le championnat. »

GP de Valence – 7e
« Devenir champion du monde, c’est un rêve devenu réalité ! C’était un honneur de donner à Suzuki un autre titre après 20 ans. »

GP du Portugal – Abandon
« Je n’ai pas pu terminer la dernière course de la saison, mais recevoir le trophée MotoGP était un bon moyen de terminer l’année. »

Regard sur le futur : Joan Mir s’exprime sur la saison 2021

« Cela fait maintenant un petit moment que le MotoGP s’est mis en pause entre les deux saisons 2020 et 2021 et j’ai pensé qu’il était temps de m’exprimer auprès des fans. […] »

« Comme vous l’avez probablement vu, j’ai choisi de rouler encore cette année avec mon numéro 36 au lieu du numéro 1. Cela a une grande signification pour moi et représente un travail acharné : jusqu’à présent, j’ai remporté deux titres de champion du monde avec mon #36, et mon objectif est d’avoir la chance d’obtenir une autre couronne à l’avenir ! »

« J’ai vraiment hâte de piloter à nouveau. Ce sera une autre saison étrange en termes de lutte contre le virus, mais la façon dont je me prépare pour une saison est toujours la même. Peu importe le nombre de courses que nous aurons, je serai préparé. Maintenant, nous savons comment gérer ces calendriers condensés et les protocoles, et c’est pareil pour tout le monde. J’espère que cette année les choses pourront revenir à la normale, mais tout sera dicté par la Covid. »

L’année dernière, je suis devenu champion grâce à mon approche intelligente et à ma régularité, et non grâce à ma vitesse.

« Voyons quel type de saison nous pouvons avoir et donnons le meilleur de nous-mêmes ! Vous m’avez peut-être entendu dire que je me considère comme « l’homme à battre » mais pas « le favori ». Il est vrai que lorsque vous gagnez, vous entrez dans la prochaine saison comme le favori, mais je dois montrer beaucoup plus pour être le vrai favori. L’année dernière, je suis devenu champion grâce à mon approche intelligente et à ma régularité, et non grâce à ma vitesse. Chaque saison, nous devons nous améliorer et je n’ai pas encore autant d’expérience que beaucoup d’autres pilotes. Je dirais que l’équipe et moi avons tous les outils nécessaires pour défendre le titre, et nous allons certainement essayer, mais mon objectif principal est simplement d’être un meilleur pilote. »

« Cette saison, il y aura beaucoup de pilotes rapides, et si Marc Marquez revient, il pourrait être le favori. Mais le niveau est tellement élevé et beaucoup seront compétitifs : je pense que ce sera vraiment serré. »

Avec cette moto solide, nous avons des chances élevées de réaliser de belles choses.

« Au Japon, tout le monde a travaillé très dur, et même si notre GSX-RR n’est pas la plus rapide, c’est une excellente moto et vraiment équilibrée dans tous les domaines. Donc, même si nous pouvons encore nous améliorer, je ne pense pas que le gel du développement sera un problème pour nous. Avec cette moto solide, nous avons des chances élevées de réaliser de belles choses. J’ai aussi un coéquipier très fort en la personne d’Alex Rins : être capable de comparer les données nous aidera donc tous les deux. Notre éthique du travail et notre mentalité nous rapprochent et cela signifie que Suzuki fera en sorte qu’Alex et moi soyons au sommet. »

« Davide Brivio a quitté l’équipe. Même s’il va nous manquer et que son départ fut un grand choc, je sais que nous pouvons encore avoir beaucoup de succès et que nous avons un groupe de personnes géniales dans notre équipe, qui peuvent tout gérer correctement. Nous travaillons vraiment bien en tant que collectif solide, donc je pense que cela ne fera pas une grande différence au final. »

« C’est vrai que la pression sera sur moi, mais cela ne me dérange pas et ne me pose pas de problème, j’ai juste vraiment hâte de commencer la saison et de courir à nouveau. Et je pense que la pression signifie que vous faites partie des pilotes qui ont des bons résultats et que l’on redoute, alors je la veux presque ! […] »


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

2021 avec Quartararo et Viñales : la nouvelle ère Yamaha démarre

Yamaha présent en MotoGP jusqu’en 2026