dans ,

Joël Robert, légende du motocross, n’est plus

Joël Robert, le premier champion du monde de motocross pour Suzuki, la première superstar de la discipline outre-quiévrain, est décédé à l’âge de 77 ans. 

Le sextuple champion du monde de MX (entre 1964 et 1972) est longtemps resté le recordman du nombre de victoires (50) au niveau mondial en MX, avant que son compatriote Stefan Everts ne le surpasse – plus de 30 ans après.

Le godfather du MX belge…

Après être devenu le plus jeune champion du monde de MX en 1964, à l’âge de 21 ans, il a notamment remporté le Motocross des Nations 1969 avec Roger De Coster et Sylvain Geboers : une authentique Dream Team belge !

Joël Robert est à l’origine du changement de code couleur des machines tout-terrain Suzuki (du bleu/gris au jaune, l’une des trois couleurs du drapeau belge) et a largement contribué à l’essor du motocross aux Etats-Unis.

Au terme de sa carrière de pilote, Joël a dirigé l’équipe Suzuki en GP de MX, l’équipe belge au Motocross des Nation (vainqueur de l’épreuve en 1997 et 1998) et promu plusieurs grands événements tout-terrain en Belgique, tels la Coupe de l’Avenir ou les 12 Heures de la Chinelle.

… et un vrai personnage !

Réputé pour son coup de gaz ravageur et son style de pilotage inimitable, l’homme l’était aussi pour son goût de la vie et les soirées mémorables après ses victoires.

J’avais eu l’honneur de le rencontrer à l’occasion d’une présentation presse Suzuki et lors des 12 Heures de la Chinelle (pour un ancien magazine de MX, il y a une quinzaine d’années) et je garde le souvenir d’un homme très accessible, drôle, passionné autant que passionnant.

Joël, malade depuis de nombreuses années, a été hospitalisé en Belgique au début du mois, après avoir contracté le virus Covid-19. Suzuki rapporte qu’il a subi une crise cardiaque tandis qu’il suivait un traitement à l’hôpital. 

L’équipe MOTTO Le ride adresse ses sincères condoléances à ses proches et amis.

Un gaillard qui aime la vie…
… et un style inimitable : Joël Robert, tel que nous nous en souviendrons.

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019, puis de créer MOTTO en 2020. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

Partenariat entre Liberty Rider et Dafy

Le calendrier des tests MotoGP au Qatar s’étoffe