dans

KTM 890 Duke : nouvelle machine dans la tribu des roadsters énervés

KTM fait évoluer sa gamme de roadsters en présentant la 890 Duke : pour 2021, elle vient remplacer la 790 Duke.

Sur le segment des « roadsters mid-size énervés », KTM entend proposer des machines puissantes et coupleuses et affichant une partie-cycle de qualité, le tout en restant légères. Le but ? Offrir des motos performantes mais exploitables, qui se montrent agiles et précises quand on les (mal)mène sur des routes qui serpentent. Pour la marque autrichienne, voilà la recette pour des motos 100% fun.

KTM 890 Duke : qui veut du fun ?

Dans cette optique, KTM a commercialisé la 790 Duke en 2018 : il s’agissait de la première machine de la marque autrichienne propulsée par un moteur bicylindre en ligne. Puis est arrivée la KTM 890 Duke R en 2020, également dotée d’un twin parallèle, mais de plus grosse cylindrée. Pour 2021, la KTM 890 Duke R reste dans la gamme et la 790 Duke est remplacée par la nouvelle 890 Duke.

Au niveau du look, ne cherchez pas : hormis les graphismes du kit déco et les couleurs, la 890 Duke conserve le design acéré de la 790 Duke.  Les modifications se font ailleurs. Voici un tour d’horizon des changements entre la 790 Duke et la 890 Duke !

La KTM 890 Duke dans ses deux coloris : orange et noir.

Moteur et agrément

Le moteur LC8c, qui passe pour 2021 à la norme anti-pollution Euro5, gagne 90cc en cylindrée : il se gonfle de 799cc à 889cc. La puissance augmente de 10 ch, avec une puissance maximale de 115 ch à 9 000 tr/min, et le couple s’accroît de 6 Nm, avec un pic de 92 Nm à 8 000 tr/min.

Pour permettre d’exploiter la machine au mieux, KTM a justement travaillé sur le couple : ainsi, le nouveau moteur délivre toujours plus de 80 Nm de couple de 5 500 tr/min à 10 000 tr/min, et toujours plus de 90 Nm de 6 300 tr/min à 8 800 tr/min.  

Le constructeur autrichien s’est également penché sur la douceur de fonctionnement du moteur pour permettre, infine, un meilleur ressenti à la poignée des gaz, à la fois sur le filet et en phase d’accélération.

Gestion dez gaz : qui a parlé de douceur ?

Pour améliorer l’agrément de conduite, KTM a également travaillé sur la boîte de vitesse et sur l’embrayage, permettant un passage des rapports à la fois plus doux et plus rapide. Les paramètres du shifter (en option) ont également été revus pour un gain de performance.

Partie-cycle

La fourche et l’amortisseur WP « standards » sont échangés contre une fourche WP APEX 43 et un amortisseur WP APEX Monoshock. Si les débattements sont conservés (140 mm à l’avant et 150 mm à l’arrière), la fourche à cartouche ouverte présente des circuits d’amortissement séparés (compression et détente) et offre un meilleur feeling, tandis que l’amortisseur à gaz entièrement réglable permet plus de confort et de progressivité.

Le freinage est amélioré : à l’avant, si l’on reste sur des étriers quatre pistons à montage radial, la 890 Duke s’équipe de nouveau étriers et de nouvelles plaquettes.

Montée en gamme également du côté des gommes : en première monte, les pneus Maxxis Supermaxx ST font place à des modèles Continental ContiRoad.

Électronique

En plus d’un équipement électronique déjà existant qui permet de faciliter la vie du pilote – avec notamment les différents modes de conduites, l’ABS en virage et le contrôle de traction – ou de la rendre plus drôle grâce à la fonction ABS Supermoto pour permettre les glisses de l’arrière, la KTM 890 Duke s’équipe d’une centrale inertielle « 6D », une technologie en provenance de la KTM 1290 Super Duke R et qui permet d’améliorer le fonctionnement de l’électronique et des assistances au pilotage : les capteurs ne détectent plus seulement les mouvements avant-arrière et gauche-droite, mais également les mouvements de glisse.

Autres infos

Découvrez la KTM 890 Duke sous toutes ses coutures dans la galerie photo ci-dessous, avec le modèle dans les deux couleurs disponibles, orange et noir.

Malgré toutes les évolutions, la 890 Duke fait exactement le même poids (plume) que la 790 Duke, soit 169 kg à sec.

La hauteur de selle baisse d’un poil, de 825 mm à 820 mm.

La consommation de carburant est légèrement en hausse, passant de 4,4 l/100 km à 4,8 l/100 km. Avec un réservoir qui garde la même contenance de 14 litres, l’autonomie passe donc d’environ 320 km à 290 km.

Le tarif de la 890 Duke n’a pas encore révélé (de même que sa date de disponibilité en concession). Pour avoir un ordre de grandeur, sachez que la 790 Duke modèle 2020 coûte 9 899 € et la KTM 890 Duke R modèle 2021 vaut 11 900 €.

Pour retrouver tous les détails sur cette nouvelle KTM 890 Duke, rendez-vous sur le site de KTM France.

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

À la recherche du Graal !

Sylvain Guintoli intègre l’équipe Yoshimura SERT Motul