dans

La pêche aux infos sur Joan Mir

À quoi peut-on s’attendre de la part de Joan Mir en 2021 ? Partez à la pêche aux infos sur le champion avant le début de la saison !

La deuxième partie du test officiel MotoGP qui démarre aujourd’hui pour trois jours est la dernière étape de pré-saison avant le début de la campagne 2021. Une partie des projecteurs du circuit de Losail est tournée vers Joan Mir : à quoi peut-on s’attendre de la part du champion en titre pour cette nouvelle année ?

Si la réponse se trouvera en piste à partir du 28 mars pour le premier Grand Prix de l’année (GP du Qatar), vous pouvez déjà partir à la pêche aux infos avec notre dossier dans le magazine Sport-Bikes en ce moment en vente, ainsi que l’interview récemment effectuée par Suzuki !

Joan Mir, le dossier Sport-Bikes

Retrouvez le dossier sur Joan Mir dans le magazine Sport-Bikes n°126 actuellement en vente

Joan Mir, mirage ou âge mir ? C’est la question que nous nous posons. Le champion 2020 est à l’honneur dans le numéro actuellement en vente de notre magazine Sport-Bikes. Après cette double page d’introduction, ce sont 6 pages de dossier qui vous attendent sur le pilote espagnol, sous forme de portrait, entretien et retour sur sa carrière en images et graphique.

Retrouvez ce Sport-Bikes n°126 chez votre marchand de presse (liste des points de vente par code postal), sur notre boutique en version papier, ou sur notre boutique dans la nouvelle version numérique.

Joan Mir, l’interview Suzuki

Joan Mir a été interviewé par Suzuki en amont de la saison, dans le cadre de la présentation de l’équipe Team Suzuki Ecstar 2021. Voici des extraits de l’entretien, traduits par nos soins. Nous avons sélectionné les questions relatives à la saison 2021, qui démarre très bientôt !

Comment se présente l’année 2021 après la longue pause hivernale ?

« Je pense que ça se présente bien pour nous. J’ai essayé de me préparer encore mieux que l’année dernière. Physiquement, je me sens très bien, j’ai eu le temps de me reposer et de m’entraîner. J’apprécie beaucoup ce moment : j’aime beaucoup la période de pré-saison et le fait que cela me permet de pousser ma préparation pour être aussi prêt que possible. Mais j’ai aussi vraiment hâte de démarrer l’année, avec de nouvelles motivations, comme essayer de me battre à nouveau pour le titre et essayer de rouler aussi bien que l’année dernière. »

Penses-tu que tu as des capacités d’amélioration cette année ?

« Je pense qu’il y a encore une marge d’amélioration et je suis encore assez nouveau dans le championnat : ce n’est que ma troisième année et c’est un des avantages que j’ai. La GSX-RR s’améliore de plus en plus, l’équipe a plus d’expérience et cela devrait automatiquement se traduire par de bons résultats. Nous avons gagné l’année dernière avec le package que nous avions, qui était très compétitif, et en partant en troisième ou quatrième ligne à chaque course, donc je pense que si nous parvenons à améliorer un peu la vitesse pour partir en deuxième ligne, cela rendra mon travail beaucoup plus facile et je pourrai même être plus régulier. »

Joan Mir au circuit de Losail dimanche 7 mars 2021, lors du test officiel MotoGP

Comment te motives-tu pour la saison à venir ?

« Pour moi, la motivation est facile, elle vient tout naturellement. Je suis encore trop jeune pour manquer de motivation ; j’espère que j’ai une longue carrière devant moi. Cette année sera celle du retour de Marc Marquez et j’aimerais me mesurer à lui sur la piste, car c’est lui qui a dominé ces dernières années, et cela me permettrait de continuer à apprendre, de mieux m’entraîner en tant que pilote et d’améliorer ma vitesse. »

En analysant les scénarios de course, quels sont les avantages et les inconvénients de 2021 pour toi ?

« Nous devons attendre de voir ce qui arrivera au calendrier mais, pour l’instant, ce qui est prévu ne devrait pas nous poser de problème. Avec les choses qui ne peuvent pas être contrôlées, il vaut mieux ne pas perdre de temps à trop réfléchir. L’année dernière a été bonne pour moi, et c’était une saison très compliquée. Si cette année est plus normale, ce sera sûrement plus facile pour tout le monde. »

S’il y a moins de courses consécutives sur les mêmes circuits que l’année dernière, cela te sera-t-il bénéfique ?

« Oui. Notre moto a une très bonne base, ce qui est l’un de nos avantages. Lorsque nous avons des courses répétées sur le même circuit, cela signifie que les autres pilotes ont plus de temps pour faire bien fonctionner leur moto. L’année dernière, c’était le cas sur certains circuits, alors nous verrons ce qu’il en sera cette saison. »

Le pilote Suzuki peut-il à nouveau remporter le titre et continuer à être Joan « M1R » ?

Le règlement et les motos ne changent pas beaucoup pour 2021, est-ce une bonne chose en théorie ?

« Oui, cela peut être bon pour nous car le package que nous avons de l’année dernière a déjà une bonne base et dès qu’il s’améliorera, nous le remarquerons beaucoup. Mais si ce n’est pas le cas, nous savons déjà que la moto fonctionne très bien. »

Quels sont les objectifs que tu t’es fixés en dehors de la défense du titre ?

« Mon objectif principal, et celui de mon équipe, est d’améliorer nos performances en qualifications. Nous savons déjà que dans les courses, nous sommes plutôt rapides. Mais si vous partez plus haut sur la grille, il va sans dire qu’il est plus facile de se battre pour le podium ou la victoire. Nous devons donc nous améliorer dans ce domaine. »


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Claude Michy : “Quoi qu’il se passe, on fera le Grand Prix de France le 16 mai”

Superbe Yamaha M1 édition anniversaire pour Cal Crutchlow