dans

Losail : écarts réduits sous le drapeau à damier dans le désert

Sur le circuit de Losail, quand on regarde l’écart couvrant le top 10 ou le top 15 des courses MotoGP, le Grand Prix du Qatar a produit quelques-unes des courses les plus serrées de l’histoire.

Deuxième manche de la saison, le GP de Doha a démarré aujourd’hui (vous pourrez d’ailleurs retrouver les résumés des essais, des qualifications et de chaque course sur notre site MOTTO Le ride). Il marque le deuxième week-end de suite sur le circuit de Losail après le GP du Qatar le week-end dernier.

Sur son compte Twitter, notre journaliste Sport-Bikes Magazine Mat Oxley a, comme toujours, pris du recul et partagé quelques réflexions sur la gestion des pneus en course et l’impact sur les résultats. Dans ce cadre, le reporter de Grand Prix a rappelé les 10 courses MotoGP qui ont entraîné les écarts les plus serrés de l’histoire pour le top 10 et le top 15 sous le drapeau à damier. Et le circuit de Losail s’illustre dans ces classements…


Écart couvrant le top 10

Avec un écart de seulement 9.288 s séparant le vainqueur Maverick Viñales du dixième pilote en piste (le rookie Enea Bastianini) à l’arrivée, le GP du Qatar dimanche 28 mars a été la course MotoGP produisant le deuxième top 10 le plus serré de l’histoire des Grand Prix.

On se rend également compte que seul le circuit de Losail apparaît deux fois dans les dix courses MotoGP avec les top 10 les plus serrés : le GP du Qatar 2019 avait entraîné un écart de seulement 9.636 s dans le top 10, plaçant cette course à la quatrième place du classement.


Écart couvrant le top 15

Dimanche dernier, le quizième pilote du classement, Jorge Martin (encore un rookie !), n’était à 16.422 s du vainqueur Maverick Viñales à l’arrivée. Ainsi, ce GP du Qatar 2021 se place comme la course MotoGP affichant le quatrième top 15 le plus serré de l’histoire des Grand Prix.

Dans ce classement des dix courses avec les top 15 les plus serrés, on note que le circuit de Losail est celui qui apparaît le plus souvent. Hormis les tracés qui ne s’affichent qu’une fois dans le classement, deux circuits reviennent deux fois (Aragon et Brno) et un circuit est présent 3 fois, celui de Losail : à la première place avec le GP du Qatar 2019 (top 15 en 15.093 s), à la quatrième place avec le GP du Qatar 2021 et enfin à la septième place avec le GP du Qatar 2018 (top 15 en 23.287 s).


Statut particulier

Ces quelques statistiques donnent donc au circuit de Losail un statut particulier. Le tracé qui a accueilli l’ouverture du championnat du monde ces dernière années peut s’enorgueillir de participer à la production du grand spectacle pour la reprise des courses chaque saison, un moment tant attendu par les fans après la pause hivernale.

En cette saison 2021, avec un calendrier adapté à la situation sanitaire, les fans peuvent profiter, de manière inédite, de deux week-ends de course sur le circuit situé au Qatar. Le GP de Doha va t-il produire encore un résultat serré à l’arrivée ? Réponse dimanche soir au bout des 22 tours !


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Activités en piste à la Sunday Ride Classic 2021

Annulation des 24H Motos du Mans !