dans , , ,

Modifications du règlement MotoGP

Décisions prises lors d’une Commission GP et panneaux lumineux obligatoires : le règlement MotoGP va évoluer en 2021 et 2022. Voici le détail.

Règlement sportif

La Commission Grand Prix s’est réunie le vendredi 20 novembre au circuit de Portimao, lors du dernier GP de la saison 2020. Voici les décisions qui ont été prises et qui seront effectives dès la saison 2021 :

Drapeaux jaunes
Les pilotes qui voient un drapeau jaune affiché sont tenus de ralentir pour protéger les pilotes tombés et les commissaires en assistance. La Commission GP a introduit dans le règlement la politique déjà mise en œuvre par la Direction de Course. Ainsi, les pilotes qui passeront devant un drapeau jaune lors d’une séance d’essais verront leur temps annulé pour ce tour.

Excès de vitesse dans la voie des stands
La pénalité pour excès de vitesse dans la voie des stands pendant une course a été modifiée : le pilote devra effectuer le tour long du circuit deux fois. La peine précédente était un passage à travers la voie des stands. (Les commissaires FIM se réservent le droit d’imposer des sanctions supplémentaires ou des pénalités différentes, par exemple en cas de vitesse excessivement élevée).

Dépôts de garantie pour les protestations et appels
Le règlement a été modifié pour formaliser la pratique actuelle. Toute personne ou tout organisme qui fait une protestation ou un appel se verra toujours restituer sa caution au cas où la protestation ou l’appel sont validés. (Remarque : la pratique actuelle veut également que tout dépôt de garantie qui est confisqué soit remis à un fonds administré par la FIM pour une utilisation finale pour des œuvres de charité).

Pilotes wildcards
En raison des restrictions liées au Covid-19, les wildcards ont été annulées en 2020. Pour 2021, les pilotes wildcards seront autorisés dans toutes les catégories, avec un maximum de deux pilotes wildcards par catégorie à chaque Grand Prix. Toutefois, comme c’était le cas auparavant dans le cas des wildcards Moto2, les pilotes wildcards Moto3 ne seront pris en compte que s’ils roulent pour une équipe existante en Moto3.

Meilleur Grand Prix 2020
La Commission GP a décidé qu’en raison de la perturbation du calendrier causée par la pandémie, aucune épreuve ne serait déclarée meilleur Grand Prix 2020. A la place, un trophée spécial sera remis à chacun des dix circuits qui ont accueilli des événements cette année en reconnaissance des efforts considérables qu’ils ont déployés pour soutenir le championnat dans cette période difficile.

Panneaux lumineux haute technologie

Un partenariat a été établi sur le thème de la sécurité entre la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM). Des panneaux lumineux haute technologie homologués seront rendus obligatoires sur les circuits qui accueillent le MotoGP et la Formule 1 dès 2022.

Cela concernera ensuite les autres championnats : à partir de 2023, ces panneaux seront obligatoires en WorldSBK, en championnat du monde d’Endurance moto (EWC) et championnat du monde d’Endurance auto.

Installés en bord de piste pour informer les pilotes, ces panneaux lumineux peuvent être actionnés par la Direction de Course ou du bord de piste par les commissaires. Ils sont utilisés pour communiquer des informations importantes aux pilotes tels que le déploiement de drapeaux, les conditions météo, ou l’entrée d’une voiture de sécurité en piste. Ils sont conçus pour être visibles par tous les temps et quelle que soit la luminosité.

Ces panneaux existent déjà en Formule 1. Le promoteur du championnat se charge actuellement de les transporter d’une course à une autre. Les autres événements organisés sur ces mêmes circuits n’en bénéficient donc pas. Le nouveau règlement permettra de corriger ceci.

Il existe trois types de panneaux, identifiés T1, T2 et T3. En fonction de leur grade (Grade 1, 2 ou 3), les circuits devront adopter des panneaux de type T1, T2 ou T3.
Pour les circuits qui accueilleront des compétitions moto (MotoGP, WorldSBK et EWC), les panneaux devront être de type T1 ou T2.

La société britannique EM Motorsport est actuellement le seul constructeur à avoir passé les tests pour les panneaux T1 et T2 mais plusieurs autres marques sont actuellement en train d’homologuer leurs produits.

Avant leur déploiement sur les circuits, les panneaux feront l’objet de tests rigoureux par le laboratoire de l’Institut fédéral de métrologie (METAS) situé en Suisse. Ils seront examinés dans un certain nombre de conditions, y compris sous la pluie et avec exposition directe au soleil.

Ce partenariat entre la FIA et FIM sur le thème de la sécurité intervient environ un an après la mise en place d’un précédent partenariat sur le même thème : en octobre 2019, les deux fédérations se sont mises d’accord sur l’établissement d’une norme commune de peinture pour les circuits (vibreurs, limites de piste et zones de dégagement).

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

ParkinGO Team : retour avec Yamaha 10 ans plus tard

Portugal : un GP spécial pour Oliveira et Tech3