dans

MotoAmerica : premier jour pour Loris Baz et meilleur chrono

À peine arrivé aux États-Unis au guidon de sa nouvelle machine, Loriz Baz a signé hier le meilleur chrono de la première journée du test officiel de pré-saison en MotoAmerica.

Les pilotes du championnat américain de Superbike, le MotoAmerica, sont présents depuis hier sur le circuit d’Austin au Texas (Circuit of the Americas – COTA) pour un test officiel de pré-saison d’une durée de deux jours (mardi 30 et mercredi 31 mars).

Loris Baz, le Français engagé aux États-Unis pour la saison 2021 dans l’équipe Warhorse HSBK Racing Ducati New York, est présent en piste. Au guidon de sa nouvelle machine, une Ducati Panigale V4 R, à part quelques tours récemment au Motorsport Ranch au Texas, c’est la première fois qu’il roulait véritablement à moto depuis la fin de la saison 2020 de WorldSBK, c’est-à-dire depuis presque 6 mois !

Au sommet de la feuille des temps

Pour le pilote tricolore, le but de ce test est de se familiariser avec l’équipe, la moto et les pneus Dunlop. Mais dès la première journée, Loris Baz s’est montré au-dessus du lot : sur les 4 séances de roulage hier, il a été le plus rapide à chaque fois.

Dans la dernière séance, il a signé le meilleur chrono de la journée en 2’08.595, creusant un gros écart avec la concurrence. Deuxième du classement, Jack Gagne, le représentant de l’équipe Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha, a roulé en 2’09.297 sur sa Yamaha R1, soit 0.702 s plus lentement. Mathew Scholtz, du team Westby Racing LLC, et également en selle sur une Yamaha R1, a terminé troisième avec un temps de 2’09.553, soit à 0.958 s du temps de référence de Baz.

Avec son impressionnant temps de 2’08.595, Loriz Baz a été plus rapide d’environ 0.4 s que le record en course, décroché par Josh Herrin en 2019 en 2’08.994, et s’est approché d’environ 0.4 s du record absolu du circuit en catégorie Superbike, un 2’08.184 signé Roger Hayden en 2017.

Voici les chronos des pilotes Superbike à l’issue de la première journée de test (chronos combinés pour les 4 séances) :

🥇 Loris Baz – Warhorse HSBK Racing Ducati New York (Ducati) / 2’08.595
🥈 Jake Gagne – Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha (Yamaha) / 2’09.297
🥉 Mathew Scholtz – Westby Racing LLC (Yamaha) / 2’09.553
4️⃣ Bobby Fong – M4 Ecstar Suzuki (Suzuki) / 2’10.324
5️⃣ Cameron Petersen – M4 Ecstar Suzuki (Suzuki) / 2’10.633
6️⃣ Josh Herrin – Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha (Yamaha) / 2’10.845
7️⃣ Jayson Uribe – FLY Racing ADR Motorsports (Suzuki) / 2’12.179
8️⃣ Max Flinders – Thrashed Bike Racing LLC (Yamaha) / 2’15.211
9️⃣ David Anthony – FLY Racing ADR Motorsports (Suzuki) / 2’15.354
🔟 Jeffrey Purk – Legacy Dental, PC (Yamaha) / 2’19.040

“Cette moto est comme un cheval sauvage”

Avec un total de 65 tours effectués au guidon de sa Panigale V4 R, soit un total de presque 360 kilomètres (!) sur le long tracé d’Austin, Loris Baz a vécu une journée à la fois pleine d’apprentissages et épuisante.

Le pilote de l’équipe Warhorse HSBK Racing Ducati New York s’est exprimé en détail sur cette toute première journée avec sa nouvelle machine :

« Cette moto est comme un cheval sauvage. Je ne me souviens pas de la dernière fois où j’ai été aussi fatigué après le premier jour de la pré-saison, mais je n’ai pas roulé sur une moto depuis le 18 octobre 2020. Je n’ai pas roulé pendant l’hiver. J’ai juste fait beaucoup de vélo et je me suis entraîné, mais c’est différent de la pratique de la moto

Je suis vraiment content parce que le galop d’essai au MotorSport Ranch à Cresson (Texas) n’était qu’une découverte et il était difficile d’avoir un bon feeling avec les pneus Dunlop sur la moto. On a couvert plusieurs choses aujourd’hui pour comprendre comment la moto réagit, comment les pneus fonctionnent aussi, pour essayer de trouver le feeling. Ces pneus me rappellent plus ceux que j’utilisais en MotoGP que ceux en WorldSBK, notamment par rapport à la rigidité. La carcasse est dure, il faut donc faire attention quand on ne freine pas, mais globalement, je suis content.

J’ai besoin de vérifier d’autres éléments et d’apprendre plus de choses à propos la moto… peut-être pour la régularité. Mon tour rapide était plutôt bon et je suis content. Je pense que j’aurais pu améliorer mon chrono d’un dixième de seconde dans le dernier tour car j’ai raté mon secteur 2. Mais j’étais trop fatigué et quand je suis entré dans le troisième virage, mes jambes ne voulaient tout simplement pas tourner, alors je me suis dit qu’il était temps de rentrer au box.
»


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Vidéos : tests hivernaux de l’équipe Yoshimura SERT Motul

Randy de Puniet signe en Endurance avec Moto Ain