dans

MV Agusta Rush : quand l’extrême n’est pas assez

Pour annoncer la Rush dans son évolution 2021, MV Agusta n’y va pas par quatre chemins : le constructeur italien parle de « roadster le plus extrême de tous les temps ».

Définir ce qu’est la Rush n’est pas évident, ou au contraire peut-être très simple : c’est comme si la Brutale 1000 RR, une machine déjà exclusive, était passée en mode « bête démoniaque ». En novembre 2019, dans ses roadsters de grosse cylindrée, MV Agusta présentait la Rush 1000, une machine produite à seulement 300 exemplaires et dérivée de la Brutale 1000 RR, le haut de gamme de ses motos produites en série. Puis, en mai 2020, le constructeur italien annonçait l’entrée en production de cette Rush 1000 et de ces fameuses 300 unités seulement.

Nous voici un an plus tard et MV Agusta remet le couvert : la Rush 1000 revient, cette fois-ci rebaptisée simplement « Rush ». Cette version mise à jour est à nouveau prévue en édition limitée à 300 exemplaires. En plus du côté rare de la moto, le constructeur italien a conservé sa formule pour son roadster qui défie la notion d’extrême : se distinguer à travers l’esthétique et les performances .

Comme toujours chez MV Agusta, le prix fait aussi la différence : réservée à un certain public, la Rush coûte 38 800 €. Ne cherchez pas plus loin : elle est tout simplement la moto la plus chère de la gamme actuelle MV Agusta.

Esthétique

La MV Agusta Rush 2021 dans sa version standard…
… et la MV Agusta Rush 2021 avec le kit racing !

Après le noir et rouge de la Rush 1000, la Rush « millésime 2021 » s’affiche dans un coloris gris et jaune (gris plus sombre ou plus clair, au choix). Avec ses lignes uniques, et en même temps propres à MV Agusta, ou encore son disque en carbone recouvrant la jante arrière (et portant fièrement le numéro de la moto), cette machine ne passe pas inaperçue. En même temps, est-elle là pour faire de la figuration ?

Tout en s’affichant comme une moto du présent, cette MV Agusta pousse les codes du design de la catégorie roadster et donne ainsi la sensation de s’être échappée d’un film de science-fiction à l’ambiance cyberpunk. On pourrait également l’identifier comme une machine de super-héros : on verrait bien Batman la piloter comme moto de tous les jours, juste pour aller chercher le pain. Dans le film The Dark Knight (2008), Bruce Wayne apparaissait déjà au guidon d’une MV Agusta F4, alors pourquoi pas…

Performances

Pour ce modèle 2021, MV Agusta a revu le moteur avec de nouveaux composants qui réduisent les frottements internes. En termes d’agrément, le constructeur italien s’est concentré à revoir la courbe de couple afin d’offrir au pilote un couple plus favorable à bas et moyen régimes.

La Rush voit son moteur passer à la norme antipollution Euro5 mais conserver ses performances de haut rang : le quatre cylindres en ligne de 998cc crache une puissance de 208 ch à 13 000 tr/min et un couple de 11,9 mkg (116,5 Nm) à 11 000 tr/min. Avec autant de rage dans une moto qui ne pèse que 186 kg à sec, il y a largement de quoi s’envoler.  

La MV Agusta Rush est vendue avec un kit racing : une fois équipée du kit, la bête gagne encore quelques chevaux, délivrant une puissance de 212 ch à 13 600 tr/min, et perd un peu de poids, descendant à 184 kg à sec.

En plus du certificat d’authenticité de la moto avec le numéro correspondant, les pièces du kit racing fournies avec la MV Agusta Rush sont livrées dans une jolie caisse en bois. En même temps, à presque 39 000 € le roadster, le service peut être à la hauteur…

La puissance sans maîtrise n’étant rien, MV Agusta a augmenté le package électronique de sa machine avec une nouvelle centrale inertielle améliorant les capacités de l’anti-wheeling et du contrôle de traction. Cette nouvelle version de la Rush intègre aussi une fonction d’ABS sur l’angle, utile pour les freinages en virage. Enfin, un nouvel écran TFT permet de gérer tout cet arsenal.

Plutôt que les mots, les photos

Découvrez la MV Agusta Rush à travers les galeries de photos ci-dessous : pour explorer la bête italienne sous tous les angles, cliquez sur les photos afin de les agrandir. On vous épargne la vidéo de présentation (mais que vous pouvez tout de même retrouver ici si vous êtes curieux) dans laquelle la moto, partageant l’écran avec un modèle, n’est pas forcément très visible…

📷 MV Agusta Rush 2021 en version standard

📷 MV Agusta Rush 2021 avec le kit racing


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Toprak Razgatlioglu mène l’assaut

Jonathan Rea, le roi du Mondial Superbike, s’offre sa 100e victoire