dans ,

Pikes Peak "Le Mans" | Hommage à la Porsche 917k n°22

Chers lecteurs et membres de la rédaction,

Je me lance pour partager avec vous via la rubrique Parlons MOTTO les photos de mon nouveau projet moto, inspiré de la Porsche 917k n°22 vainqueur des 24H du Mans 1971.

Un shooting réalisé très récemment par le photographe Leandro (@pepito.jpg sur Instagram) dans un cadre ad-hoc : la concession Porsche Classic de Genève.

Quand un tissu inspire un projet

À la recherche d’un tissu original pour revêtir la selle de mon nouveau projet, l’idée m’est venue d’utiliser l’emblématique tissu Porsche Pepita, orné de ses indispensables œillets. Tout est parti de là…

Ce cachet classic, je n’ai eu de cesse de le poursuivre tout au long de ce projet Pikes Peak.

La décoration Martini, la teinte blanc mat, les finitions noir mat, l’alu brossé, le bouchon de réservoir de type Monza, le commutateur on/off de type course, l’éclairage des plaques numéros latérales… Tous ces détails (et bien d’autres encore) ont été scrupuleusement étudiés pour offrir à cette machine un rendu unique.

Interprétation d’une légende

Rassembler les éléments n’a pas été très compliqué, puisque que je partais d’une base solide – aurez-vous reconnu cette Aprilia Tuono 1100 Factory 2017 ? – et je disposais déjà de beaucoup de pièces : un échappement Akrapovic « qui va bien », des jantes ultra légères en aluminium forgé, un commutateur rouge dont je disposais dans mes cartons, des poignées vintage achetées il y a très longtemps chez Motogadget

La complication est plutôt venue de la déco Martini.

Après y avoir passé des jours entiers, je me suis aperçu que je devais m’éloigner de la stricte thématique originale, pour plutôt essayer de l’interpréter. En somme, s’inspirer et non reproduire, car il s’avère ô combien difficile (impossible ?) de translater une thématique auto vers une thématique moto…

Alors, facile cette réalisation ? Non pas du tout. Passionnante ? Oui, en tout point. Et je suis particulièrement fier de ces quelques pièces sur la moto :

La selle, évidemment, réalisée par Simon de la Sellerie Dubouloz à Genève.
La construction en plexiglas vissée à la plaque phare avant, qui évoque les plexis de protection des phares des voitures de course.
La forme de la coque arrière, qui, pour moi, est parfaite, idéale. Et l’éclairage des plaques numéros latérales, qui la aussi évoque les numéros de course des voitures en plein relais de nuit.

En espérant avoir suscité votre intérêt, je vous dis à tout bientôt pour un autre projet beaucoup plus modeste, mais qui rappellera de bons souvenirs aux motards qui, comme moi, aiment la compétition et le Superbike…

Mieux que les mots : les images – © @pepito.jpg

Ont collaboré à la réalisation de ce projet :

  • Calvin Publicité (CH) pour la réalisation de la décoration Martini ;
  • Corbex Sa (CH) pour une bonne partie de la logistique, y compris la réalisation de la peinture (bras oscillant, commandes reculées, carénages, etc.), la fabrication et le montage des feux et clignotants du porte-plaque d’immatriculation amovible, le branchement des éclairages de plaques latérales… ;
  • ALC Tolerie (CH) qui a réalisé les caches radiateurs ;
  • Apiata metal Shaping (FR) pour la réalisation de la cuve du bouchon de réservoir, des flancs et de la tôle sous la selle, de la connectique du faisceau du porte plaque d’immatriculation amovible et la finition de la coque arrière (après découpe par mes soins) ;
  • Sellerie Dubouloz (CH) pour la confection de la selle ;
  • Elega SA (CH) pour la découpe des pièces en plexiglas ;
  • Et enfin Mecatwin (FR) pour la fourniture du bouchon Monza.

Sportivement,

« LE WEEK_END DE COURSE »
Genève (CH)

Vous aussi, participez à la rubrique "Parlons MOTTO" ! Proposez-nous vos articles, photos, vidéos, quiz, sondages...

On marque des points ?

Laisser un commentaire

Avatar

Rédigé par Gwenael Barthelemy

Après le MotoGP, le MiniGP ! (Ou plutôt avant…)

Le retour de l’Hayabusa