dans , ,

Retard des livraisons : Kawasaki s’exprime

Après Yamaha, c’est au tour de Kawasaki de prendre la parole sur la situation actuelle qui amène des retards de livraison des machines neuves en concession.

Ancré dans un contexte économique global et interconnecté, l’industrie du deux-roues fait actuellement face à des problèmes logistiques. En conséquence, les commandes de motos neuves et scooters neufs en concession ne sont pas honorées dans les temps et les clients doivent patienter plus longtemps que prévu.

Eric de Seynes, le Président & PDG de Yamaha Motor Europe, s’est récemment exprimé dans une vidéo pour évoquer le problème. Un autre constructeur japonais a également pris la parole.

Kenji Nagahara, le Directeur Général de Kawasaki Motors Europe, a communiqué à propos de la pénurie de matériaux et de composants à laquelle Kawasaki doit faire face. Il a également évoqué un élément imprévu qui a impacté la situation, le blocage temporaire du fameux canal de Suez par le cargo géant Ever Given : « Un certain nombre de facteurs affectent actuellement nos usines en termes d’approvisionnement en pièces et en matériaux. Comme beaucoup d’autres fabricants de motos, nous sommes touchés par la grave pénurie de semi-conducteurs, qui sont un composant vital de nombreuses motos de notre gamme et font partie intégrante de systèmes essentiels tels que le freinage ABS. L’augmentation soudaine et considérable de la demande au cours des douze derniers mois pour les ordinateurs portables et d’autres produits reposant sur les semi-conducteurs a certainement contribué à cette situation, mais certains des principaux fournisseurs ont également connu de graves problèmes dans certaines de leurs usines. Ajoutez à cela des circonstances totalement imprévues, comme le récent blocage du canal de Suez et son influence sur le transport maritime mondial et la disponibilité des conteneurs, et vous obtenez des retards de livraison. »

La situation actuelle met tous les acteurs de la chaîne de valeur en tension et rend l’équation d’autant plus complexe, comme l’a précisé Kenji Nagahara : « Ce triple coup dur pour la production est un véritable défi. Nous ne pouvons pas simplement échanger une résine contre une autre, car tous les matériaux utilisés dans la fabrication sont testés et approuvés conformément à la législation européenne et à l’homologation des machines. C’est une question sur laquelle l’usine se penche actuellement, et nous espérons résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans un court délai. Ces problèmes ne sont pas propres à Kawasaki, la majorité des fabricants qui utilisent ces semi-conducteurs et ces résines, associés à l’interruption continue du transport maritime mondial et des mouvements de conteneurs, plus la récente fermeture du canal de Suez, signifient que les importateurs et les exportateurs sont également touchés et qu’il est dans notre intérêt à tous de trouver une réponse rapide au problème. »

Le patron de Kawasaki Motors Europe a conclu en rappelant que le constructeur fait tout son possible pour limiter les problèmes logistiques actuels : « De nombreux concessionnaires Kawasaki sont restés ouverts pendant toute la durée de la pandémie, permettant ainsi aux travailleurs essentiels et aux amateurs de motos de rester sur la route. Aujourd’hui, alors que la situation générale et les réglementations changent, de nombreux concessionnaires Kawasaki en Europe ouvrent leurs portes aux clients désireux de profiter de leurs machines. Les stocks des concessionnaires sont contrôlés quotidiennement et nous les approvisionnons depuis notre entrepôt européen. Notre objectif est de maintenir l’approvisionnement en produits autant que possible tout en palliant les pénuries ou les problèmes de production dans la mesure du possible. Nous remercions par avance les clients et les concessionnaires pour leur patience et nous promettons de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour relever ce défi. »


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

À l’assaut d’un volcan au Mexique !

KTM a sélectionné les 10 pilotes Duke ultimes