dans

Un Grand Prix de Hongrie en 2023

Un pays va faire son retour dans le calendrier MotoGP : la Hongrie !

Carmelo Ezpeleta était à Budapest hier. Le directeur général de Dorna Sports a signé un accord pour la tenue d’un Grand Prix de Hongrie en 2023.

Ce GP se déroulera sur un nouveau circuit, dont la construction devrait commencer au deuxième trimestre 2021. Le site sera situé près de Debrecen, la deuxième plus grande ville de Hongrie, dans l’Est du pays, et permettra la création d’un centre de sports mécaniques dans la région.

La Hongrie a déjà été au calendrier MotoGP, mais pour seulement deux saisons : c’était en 1990 et 1992, avec un Grand Prix sur le tracé Hungaroring, près de la capitale Budapest.

En tant qu’organisateur et promoteur du championnat du monde des Grand Prix, Carmelo Ezpeleta s’est exprimé sur cet accord : « Finalement, cela devient réalité. Nous sommes très heureux car il y a beaucoup de passion pour ce sport en Hongrie. Gabor a été champion du monde et avec ce projet, beaucoup plus de hongrois vont commencer à venir dans nos coupes de talents et dans notre paddock. Notre souhait est d’apporter le meilleur pour le circuit – spectateurs, impact économique, couverture télévisuelle de cette région dans le monde entier – mais aussi d’avoir la possibilité de vor venir plus de pilotes hongrois dans le futur grâce au projet Road to MotoGP.
Depuis le début, nous sommes en contact avec les personnes qui créent le projet, et j’étais dans la région il y a deux ans. Ce qui s’y passe est très particulier. La FIM suit les travaux d’homologation, et je pense que le circuit sera l’un des meilleurs au monde.
»

L’ancien pilote hongrois Gabor Talmacsi, sacré champion du monde 125cc en 2007, était présent lors de la signature de l’accord. Fier de voir son pays bientôt représenté (à nouveau) dans le calendrier MotoGP, il a partagé son enthousiasme concernant ce projet : « C’est très émouvant pour moi, je suis très fier d’être ici. L’histoire de ma vie en résumé, c’est que j’ai représenté mon pays en tant que pilote pendant 10 ans en MotoGP et maintenant, dans une position différente, je représente la Hongrie en tant qu’expert du sport moto et j’essaie toujours de soutenir des projets comme celui-ci. Je suis fier de faire partie de ce projet. J’aime la moto, j’aime la course et je suis toujours le MotoGP même si je ne suis plus en piste. La signature de ce contrat entre le gouvernement et Dorna est un grand moment.
L’emplacement du circuit, près de Debrecen, est très important pour la région. De plus, les pays autour de la Hongrie sont proches : Slovaquie, Ukraine, Roumanie. Les fans pourront donc facilement venir ici à l’avenir, et c’est aussi formidable pour la région.
»


On marque des points ?

Laisser un commentaire

Nicolas Bassand

Rédigé par Nicolas Bassand

Plus de 15 ans à moto sur la route et (bien) plus de 15 tours en tête... à tête avec sa R1 sur circuit. A part ça, Nicolas s'occupe des réseaux sociaux du magazine Sport-Bikes depuis 2018. Ses passions inaltérables pour la moto et l'écriture lui ont donné l'envie de s'investir à fond dans l'aventure MOTTO !

Le championnat du monde de Hard Enduro dévoile son calendrier 2021

MotoGP : coup d’envoi avec le test shakedown de Losail